Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: le gouvernement Vervoort examine la possibilité d’une commande de masques centralisée

Coronavirus: le gouvernement Vervoort examine la possibilité d’une commande de masques centralisée
Belga Image

Selon le quotidien Le Soir, des échanges préparatoires ont eu lieu au cours des derniers jours à ce sujet entre le fédéral et les associations de communes. Mais selon l’organisme coupole des communes bruxellois, Brulocalis, le fédéral a finalement renoncé à passer lui-même commande de masques en tissu tout en restant disposé à se charger de la commande de filtres à placer dans les masques en tissu. Les discussions se poursuivent.

Certaines communes bruxelloises ont déjà pris des initiatives visant à terme la distribution de masques à tout ou partie de la population.

Saint-Josse-ten-Noode a annoncé à la fin de la semaine dernière la distribution, à partir de mardi, de 30.000 masques réutilisables à ses habitants. Auderghem a décidé de mettre en place un réseau de production « locale » fondé sur la solidarité entre habitants qu’elle invite à prendre contact avec elle, pour les volontaires à la fabrication à l’aide d’un stock de tissu qu’elle a constitué. D’autres communes se préparent à passer commande pour tout ou partie de leurs habitants.

À niveau de la Région bruxelloise, on privilégie la concertation pour éviter que des parties de la population bruxelloise ne soient logées à même enseigne. Le gouvernement bruxellois examinera la possibilité de passer lui-même une commande centralisée de masques.

Il a par ailleurs soutenu le consortium liant l’entreprise de Travail Adapté (ETA) Travie, EcoRes, une SPRLU qui affiche plus de dix ans d’expérience en matière d’incubation de projets de transition de l’économie, MAD, et Home of Creators. L’objectif premier de fabriquer, avec l’aide de bénévoles (ndlr : 2000), 100.000 masques pour contribuer à la lutte contre la pandémie du virus COVID-19, a été rencontré en deux semaines. Selon le consortium, 80.000 masques ont déjà été distribués auprès des secteurs des soins et de l’aide aux personnes, via IRISCare.

Appel à bénévoles

Un nouvel appel à bénévoles est lancé via www.masques.brussels pour réaliser 100.000 masques supplémentaires. Les masques produits par ce canal sont livrés en priorité dans les maisons de repos, le secteur du sans-abrisme et les services d’aide et de soins à domicile.

Le consortium voit plus loin. Il vise une production d’une vague de 100.000 masques supplémentaires à produire dans les prochaines semaines pour atteindre un total de 300.000 pièces produites.

À l’échelon fédéral, les écologistes estiment toutefois que tant pour des raisons d’efficacité, de sécurité que d’économie d’échelle, et pour garantir que chaque citoyen.ne résidant en Belgique bénéficie de cette protection, les masques en vue du déconfinement doivent être commandés et fabriqués de façon centralisée et non par les 581 communes du pays. « Ce qu’elles font et feront peut venir en complément mais c’est au fédéral à prendre en charge la distribution universelle de base », a commenté à ce propos Georges Gilkinet, chef de groupe des écologistes à la Chambre.

Podcasts, «live avec», carte…: découvrez notre offre multimédias sur la crise du coronavirus

Podcast : l’analyse des chiffres de ce lundi 20 avril :

Podcast : Christian Benteke nous parle du report de l’Euro 2020 à cause de la crise du coronavirus :

Nos dix derniers podcasts sur le coronavirus :

Revivez notre live « 1h de confinement » avec Jean-Marie Bigard :

Notre carte du nombre de cas cumulés détectés par commune  :

Notre sélection vidéo