Abonnez-vous pour 1€

Ciney exige que Proximus arrête le déploiement de la 5G

Ciney exige que Proximus arrête le déploiement de la 5G
Illustration : DPA

Le lancement par Proximus d’un réseau 5G « light » continue de faire des vagues en province de Namur.

Comme beaucoup d’autres communes concernées, la Ville de Ciney demande officiellement à Proximus d’arrêter le déploiement de la 5G sur son territoire communal. « La Ville de Ciney a sommé, dans un courrier, Proximus de procéder à la suspension des fréquences 5G sur les antennes érigées sur l’ensemble du territoire communal », expliquent les autorités cinaciennes dans un communiqué.

Selon le collège communal de Ciney, qui rassemble le bourgmestre et ses échevins, la population doit d’abord être consultée. « Le développement éventuel de la 5G sur nos territoires doit se réaliser en parfait dialogue et concertation avec l’ensemble des niveaux de pouvoir concernés comme les pouvoirs locaux ou encore les services compétents de la Région wallonne. Il est indispensable que la population soit également associée à ce processus d’acceptation via notamment des réunions informatives et consultatives. »

Pas d’analyses scientifiques

Ciney justifie sa position par le principe de précaution. « À l’heure actuelle, nous ne sommes pas en possession des preuves, des analyses scientifiques nécessaires pour accepter ou non ce projet de développement de la 5G sur notre territoire. »

La commune condruzienne a également peu apprécié d’être mise devant le fait accompli par l’opérateur téléphonique. « Les autorités communales de Ciney déplorent également le fait qu’elles ont été avisées de ce déploiement 5G via la presse uniquement. En plus de cette communication déficiente, il est déplorable que cette annonce se soit déroulée en pleine crise COVID-19, manifestement un timing particulièrement inopportun. »

Notre sélection vidéo