Abonnez-vous pour 1€

Violence policière à l’encontre d’un migrant soudanais à Bruxelles : l’un des quatre policiers privés de liberté a été suspendu de ses fonctions !

Violence policière à l’encontre d’un migrant soudanais à Bruxelles : l’un des quatre policiers privés de liberté a été suspendu de ses fonctions !

Un migrant soudanais, encore mineur ou tout juste majeur, avait – pour rappel – été embarqué brutalement devant témoins dans une camionnette de la police de Bruxelles Capitale / Ixelles, mardi soir, vers 22 h 15, à hauteur de la place Anneessens, avant d’être retrouvé, environ un quart d’heure plus tard, en pleurs, sur un trottoir du Quai de Willebroeck ; son téléphone portable cassé et ses quelques biens dont son sac de couchage éparpillés autour de lui.

La scène avait été saisie par des jeunes qui lui étaient venus en aide et n’avaient heureusement pas manqué de dénoncer cet acte inhumain, inacceptable et injustifiable ! La victime avait en effet été brutalisée à coups de matraque et de spray lacrymogène avant d’être honteusement jetée en dehors de la camionnette comme une vulgaire chaussette...

Quatre policiers concernés par cette triste et sinistre affaire avaient ensuite été privés de liberté ce mercredi en vue de leur audition par le service du contrôle interne de la police de Bruxelles Capitale / Ixelles. Tous ont été relaxés par la suite, apprend-on ce jeudi.

Selon nos informations, l’un de ces quatre policiers – un trentenaire qui a une dizaine d’années de service au compteur et est celui qui a vraisemblablement agité sa matraque d’entrée de jeu – a cependant été mis à pied jusqu’à nouvel ordre.

« L’un des quatre policiers a été provisoirement suspendu de ses fonctions », nous confirme Ilse Van de keere, porte-parole de la police de Bruxelles Capitale / Ixelles.

Cartes, podcasts,...: notre offre «multimédias» sur le coronavirus

Michael Pachen (VivaCité) évoque ses inquiétudes sur le non-respect du confinement (Cédric Baufayt)

Le ras-le-bol des pharmaciens et l'analyse des chiffres de ce jeudi 23 avril(Pierre Nizet)

Le chanteur Konoba nous parle de son confinement et de son agenda chamboulé(Pierre Nizet)

Nos 10 derniers podcasts sur la crise du coronavirus  :

Notre sélection vidéo