Abonnez-vous pour 1€

Plus de 200 Namurois mobilisés pour fabriquer des masques

Des volontaires préparent d’abord les kits qui sont ensuite donnés aux couturiers.
Des volontaires préparent d’abord les kits qui sont ensuite donnés aux couturiers. - V.Lorent

Namur a décidé de se procurer 50.000 masques de protection, qu’elle mettra à disposition de sa population.

L’achat de 30.000 masques est prévu. Pour les 20.000 autres, la commune a décidé de lancer un appel aux couturières et couturiers bénévoles pour en produire. Des kits pour la fabrication de 21 masques ont été préparés. Ils sont distribués depuis ce mercredi au CPAS de Namur, de 9h à 11h.

Sur 220 volontaires, 150 se sont se sont présentés ces deux derniers jours pour venir chercher leurs kits.
Sur 220 volontaires, 150 se sont se sont présentés ces deux derniers jours pour venir chercher leurs kits. - V.Lorent

L’appel aux volontaires a déjà rencontré un énorme succès. « Environ 220 personnes se sont manifestées jusqu’ici pour proposer leur aide de couture », confirme-t-on au cabinet de Philippe Noël, président du CPAS de Namur. « Sur les deux premiers jours, 150 personnes se sont présentées et 260 kits ont été distribués. »

600 kits déjà préparés par d’autres volontaires

Depuis mardi, d’autres volontaires préparent ces kits. Un gros travail toujours en cours.

Un gros travail est nécessaire avant la distribution.
Un gros travail est nécessaire avant la distribution. - V.L.

Chacun comprend du tissu pour faire l’extérieur des masques, le tissu filtrant à mettre à l’intérieur, des élastiques et une bobine de fil, ainsi qu’un tutoriel expliquant comment faire. Environ 600 kits ont déjà été préparés mais la commune compte en faire au total un millier.

Plus de 600 kits sont déjà prêts.
Plus de 600 kits sont déjà prêts. - V.L.

« Nous avons passé commande auprès d’un magasin ayant participé à d’autres projets de conception de masques. Ils ont pu nous donner des conseils techniques sur la bonne matière et le bon modèle à choisir. » Il s’agit d’un modèle certifié par l’Afnor, l’Association française de normalisation. « Il concilie confort et protection », souligne le cabinet de Philippe Noël.

Chaque couturière ou couturier bénévole est autorisé à garder les cinq premiers masques qu’il aura assemblés, pour sa propre utilisation et celle de ses proches. Les autres devront être ramenés au CPAS namurois, ce qui permettra à celui-ci de constituer petit à petit le stock nécessaire.

Il faut préparer tout le matériel nécessaire.
Il faut préparer tout le matériel nécessaire. - V.L.

Si plus de 200 volontaires se sont déjà manifestés, le CPAS de Namur fait toutefois savoir qu’il reste encore suffisamment à faire pour des bénévoles supplémentaires. « Les personnes intéressées sont toujours les bienvenues ! »

Si vous souhaitez donner un coup de main, inscrivez-vous via l’adresse mail masques@ville.namur.be

Notre sélection vidéo