Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: les producteurs de pommes de terre demandent de manger des frites… deux fois par semaine!

Vidéo
Coronavirus: les producteurs de pommes de terre demandent de manger des frites… deux fois par semaine!
Belga

Selon la fédération Belgapom, qui représente les négociants et transformateurs de pommes de terre, un million de tonnes seraient déjà invendables du fait de la crise du coronavirus. Ordinairement le secteur belge de la pomme de terre exporte 2,3 millions de tonnes de ses produits, chaque année, dans 160 pays.

Depuis le verrouillage du pays à la mi-mars, les restaurants ont été fermés et la demande a chuté. L’annulation des grands festivals, cet été en Belgique, va également porter un coup très rude à la consommation de frites belges, explique VDN.

Pour inverser la tendance, Belgapom ne manque pas d’idées. « Mangeons tous des frites deux fois au lieu d’une fois par semaine », a ainsi proposé Romain Cools, secrétaire général de la fédération lors d’une conférence de presse, en fin de semaine.

Selon The Telegraph, Romain Cools a annoncé le lancement d’une grande campagne avec une organisation luttant contre le gaspillage alimentaire et des supermarchés pour demander aux Belges de manger plus de pommes de terre à la maison. Mais cela ne suffira pas. « Nous travaillons également sur des ventes aux pays d’Europe centrale qui souhaitent en faire de l’amidon. La pomme de terre est également utilisée pour fabriquer des aliments pour animaux et même de l’électricité », précise Romain Cools.

Notre sélection vidéo