Abonnez-vous pour 1€

Nicolas Penneteau: «Je prends ce confinement comme un défi de plus»

@News
@News

Depuis le début de sa carrière professionnelle il y a plus de 20 ans, seule une rupture des ligaments croisés fin 2009 avait tenu Nicolas Penneteau plus longtemps éloigné des terrains que l’actuel confinement. À 39 ans, le portier corse entend toutefois relever le défi qui se présente à lui alors qu’il arrive une nouvelle fois en fin de contrat chez les Zèbres, avec qui il se mettra à table prochainement. Comme il l’a déjà répété plusieurs fois, il veut jouer jusqu’à 40 ans. Au moins !

Nicolas, comment se passe votre confinement, notamment par rapport à la spécificité du poste de gardien de but ?

J’ai eu la chance de récupérer le plus jeune de mes deux fils le week-end dernier. Il est gardien lui aussi et ça nous permet de faire du spécifique, de replonger et de frapper dans la balle. Son arrivée me permet de retrouver des sensations et de remettre les gants. J’avais fait l’une ou l’autre séance face au mur de ma maison, mais sinon je n’avais pas mis les gants depuis un moment. Le mur, ça va un temps, mais on sait exactement où la balle va revenir. Désormais, il y a de la variation, de la puissance et de l’incertitude sur les frappes. Cela me permet d’entretenir ma veille carcasse (sourire).

> Comment se sent-il ? « Physiquement, j’ai l’impression d’être plus en forme qu’avant puisque je cours plus que d’habitude ».

> Il est toujours aussi motivé : « Je veux montrer que je peux encore performer dans les prochaines années ».

> Pourquoi Proto n’a pas le même avis que Penneteau sur les conséquences de l’actuelle interruption ? L’éclairage de Jorge Veloso, spécialiste des gardiens !

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo