Abonnez-vous pour 1€

Les 24 Heures de Spa-Francorchamps, ce sera du 24 au 25 octobre

Les 24 Heures de Spa-Francorchamps, ce sera du 24 au 25 octobre
Photonews

Oubliez la crème à bronzer, la casquette et le short. Les 24 Heures, cette année, se vivront en bonnet, gants et écharpe, conséquence logique du chaos engendré par la pandémie dans les calendriers sportifs. Le traditionnel rendez-vous du milieu de l’été aura donc lieu à l’heure où les feuilles mortes se ramassent à la pelle.

« Comme tout rassemblement populaire sera interdit jusqu’à la fin du mois d’août, il a fallu trouver une date qui arrange tout le monde », explique Laurent Gaudin, le patron de nos 24 Heures. « Tant d’événements se précipiteront à la rentrée, qu’il n’était pas facile de caser la plus grande course GT au monde. En optant pour la fin octobre (NDLR : le week-end du changement à l’heure d’hiver), nous sommes bien conscients que les pilotes rouleront plus longtemps de nuit. Ils seront aussi confrontés à une piste plus froide. Quant aux prévisions météorologiques, on peut parfois vivre de très belles journées agrémentées par une température douce à cette époque. »

Plus d’animations accessibles

Après une édition regroupant 72 équipages, les organisateurs s’attendent à une grille moins fournie : « On espère 60 voitures », poursuit notre interlocuteur. « Des pilotes et des équipes auront subi les dommages financiers de la pandémie actuelle. »

Et les spectateurs, habituellement si nombreux fin juillet, seront-ils de la fête pour le double tour d’horloge ?

« Nous allons tenter de les convaincre de nous rejoindre par une série d’actions de promotions », promet Laurent Gaudin. « Le prix de base de l’entrée ne changera pas. Par contre, nous allons proposer des paquets pour le paddock, la grille de départ… Bien sûr, il n’y aura pas une animation musicale gigantesque comme les années précédentes mais pourquoi pas différents groupes dans des chapiteaux plus petits. »

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo