Abonnez-vous pour 1€

Déconfinement, jour 1: voici tout ce que vous pouvez faire depuis ce lundi 4 mai et le début de la phase 1A!

Podcast
Déconfinement, jour 1: voici tout ce que vous pouvez faire depuis ce lundi 4 mai et le début de la phase 1A!

La première phase du plan belge de déconfinement entre en vigueur ce lundi, signe d’une évolution favorable de l’épidémie de Covid-19, même si le mot d’ordre « restez chez vous » et la plupart des règles de confinement restent de rigueur.

La semaine dernière, le gouvernement fédéral, les ministres-présidents et le Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES) avaient estimé que « l’évolution actuelle de l’épidémie du covid-19 permettait d’activer le 4 mai, comme prévu, la phase 1A du plan belge de déconfinement ».

Voici, concrètement, tout ce qui change, dès ce lundi :

Hopitaux et soins

L’accès classique aux soins de santé reprend de manière graduelle afin de permettre à tout un chacun de se faire soigner normalement. La plupart des soins non urgents ont été reportés pour permettre aux hôpitaux de se concentrer sur le coronavirus et éviter la contamination d’autres patients mais bon nombre de personnes, par exemple des malades chroniques, doivent être à nouveau pris en charge normalement.

Réductions autorisées dans les grandes surfaces

À partir de ce lundi les magasins peuvent à nouveau faire toutes les réductions et actions qu’ils désirent. Elles étaient jusqu’ici interdites. L’objectif de cette interdiction était, bien évidemment, d’éviter que les gens en profitent pour faire (encore) plus de provisions.

Accès aux infrastructures

À partir de ce lundi, l’accès aux infrastructures nécessaires à l’exercice des activités physiques en plein air n’impliquant pas de contacts physiques, à l’exclusion des vestiaires, douches et cafétérias, est à nouveau autorisé.

Activités physiques

Concernant les activités physiques, justement, sont désormais autorisées, les promenades et les activités physiques en plein air n’impliquant pas de contacts physiques, seul ou en compagnie de personnes vivant sous le même toit et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne.

Depuis ce lundi, chacun peut pratiquer une activité sportive en plein air (telle que le tennis, l’athlétisme, la pêche ou le kayak, par exemple) avec deux autres personnes extérieures à la famille, en plus de celle-ci. Découvrez dans la vidéo ci-dessous les sports autorisés et, dans quelles conditions.

Déplacements en voiture

Depuis ce lundi, vous pouvez prendre votre voiture pour, justement, rejoindre un lieu afin de pratiquer un sport. Il n’est évidemment pas question de faire de longues distances ou d’aller à la mer.

Transports publics

Les transports publics sont maintenus et reprennent petit à petit un fonctionnement classique.

Attention toutefois que le citoyen à partir de l’âge de 12 ans est obligé de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans la gare, sur le quai ou un point d’arrêt, dans le bus, le (pré)métro, le tram, le train ou tout autre moyen de transport organisé par une autorité publique.

Nouveaux commerces

Deux types de commerces peuvent, depuis ce lundi, en plus des magasins auquel l’accès était déjà autorisé précédemment, ouvrir leurs portes. Ce sont :

– les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d’habillement,

– les commerces de détail spécialisés qui vendent des fils à tricoter et des articles de mercerie.

Port du masque

« Le port d’un masque ou de toute autre alternative en tissu permettant de se couvrir la bouche et le nez est autorisé à des fins sanitaires dans les lieux accessibles au public », précise le moniteur belge depuis ce lundi. Considérant que le port d’un masque ou de toute autre alternative en tissu joue un rôle important dans la stratégie de retrait progressif des mesures, le port du masque est dès lors recommandé à la population pour toute situation où les règles de distanciation sociale ne peuvent être respectées afin d’éviter la poursuite de la propagation du virus.

Par ailleurs, et comme évoque ci-dessus, considérant que le nombre de personnes utilisant les transports en commun publics augmentera prochainement et qu’il deviendra plus difficile de se tenir à 1,5 mètre l’un de l’autre, qu’il est donc nécessaire de rendre obligatoire le port du masque dans les transports publics.

Balade à moto

Depuis ce 4 mai, les balades à moto récréatives sont à nouveau autorisées. « La balade devra commencer et se terminer à la maison sans arrêt sur des sites touristiques ou autre hotspot », avait indiqué le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem. Les grands rassemblements ne seront pas encore permis : trois motards maximum pourront avaler du bitume ensemble.

Pêche à la ligne

Depuis aujourd’hui, les pêcheurs peuvent à nouveau pratiquer leur activité favorite, mais seul ou accompagné d’un autre pêcheur, membre de sa famille vivant sous son toit.

Une distance d’au moins 5 mètres doit être respectée entre pêcheurs. Le pêcheur doit être seul (ou accompagné d’un pêcheur faisant partie de sa famille et vivant sous le même toit), en possession de son permis de pêche, de son matériel de pêche et, éventuellement « d’un document quelconque permettant de localiser le parcours de pêche et attestant qu’il est en droit d’y pêcher ». Cette dernière mesure concerne les pêcheurs pratiquant leur sport favori dans les petites rivières appartenant à la Région mais dont la pêche est gérée par des sociétés de pêche privées.

Les pêcheurs doivent aussi suivre le trajet le plus direct entre leur domicile et le lieu de pêche, pour l’aller comme pour le retour.

Reprise du travail

Le principal changement est économique, avec l’autorisation de reprise de toutes les activités dites « B2B », c’est-à-dire entre entreprises, sous strictes conditions.

– Le télétravail à domicile est toujours recommandé dans toutes les entreprises non-essentielles, quelle que soit leur taille, pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête. Si le télétravail à domicile n’est pas appliqué, les entreprises prennent les mesures nécessaires pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne. Cette règle est également d’application pour les transports organisés par l’employeur.

– Les entreprises adoptent en temps utile des mesures de prévention appropriées, en vue de garantir l’application des règles prévues au paragraphe 1er ou, si cela n’est pas possible, afin d’offrir un niveau de protection au moins équivalent.

– Les inspecteurs sociaux de la Direction générale Contrôle du bien-être au travail du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale sont chargés d’informer et d’accompagner les employeurs et les travailleurs et, conformément au Code pénal social, de veiller au respect des obligations en vigueur dans les entreprises.

– Les locaux et lieux de travail des entreprises sont uniquement accessibles au public dans le cadre des relations entre professionnels et entre professionnels et autorités publiques.

Activités nautiques

Les activités nautiques à caractère sportif sont autorisées à partir de ce lundi. La navigation de plaisance, interdite depuis le début de la crise sanitaire, fait l’objet d’un assouplissement. L’accès au réseau navigable reste toutefois limité.

À partir de lundi, les activités nautiques suivantes sont considérées par le SPW comme étant à caractère sportif : le kayak, le canoë, l’aviron, le stand-up paddle, la voile, le ski nautique, le téléski, le jet-ski, la pêche embarquée, la plongée, la natation et la planche à voile.

« Pendant la phase 1a, du 4 au 10 mai, seules les personnes qui sont en possession du matériel adéquat, soit dans le cadre d’une affiliation à un club reconnu ou parce qu’elles en sont propriétaires, pourront pratiquer ces activités », précise le Service Public Wallonie.

Accueil des enfants

Les écoles restent fermées, mais les milieux d’accueil de la petite enfance recommenceront à accueillir progressivement tous les enfants, en tenant de compte des capacités organisationnelles et mesures de sécurité.

Le tracing

Un autre instrument du déconfinement est le traçage des malades et des personnes qu’ils ont fréquentées. Un système reposant sur des call centers se met en place. Les Régions entament ce 4 mai une phase de test avant un lancement en rythme de croisière le 11 mai, quand la phase 1B devrait commencer avec la réouverture des commerces.

En attendant la phase 1B…

La phase 1B du déconfinement entrera en vigueur, au plus tôt, le 11 mai. Cette phase permettra de rouvrir tous les commerces, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite. Cette réouverture s’envisagera impérativement sous conditions.

Kinés, dentistes,... : une reprise des soins progressive dès aujourd’hui

Kinés, dentistes,... : une reprise des soins progressive dès aujourd’hui

Les kinés, les dentistes, et d’autres professions médicales et paramédicales sont autorisés à reprendre progressivement en charge des patients semi-urgents pour tendre à un retour à la normale, au fil des semaines.

Au niveau des kinés, cet élargissement des prises en charge devenait indispensable. « Des soins qui n’étaient pas urgents et nécessaires, après 4 ou 5 semaines, sont devenus essentiels pour les patients », soulignait il y a peu Fabienne Van Dooren, directrice générale d'Axxon, association représentative des kinésithérapeutes en Belgique. « Ceci s’accompagnera de conditions d’hygiène et de sécurité. Car il est clair que l’on ne va plus travailler comme avant pour un bon moment ».

Parmi les mesures, le port du masque pour le kiné et le patient vu la difficulté de respecter la distanciation, un délai suffisant entre chaque rendez-vous pour éviter que les patients se croisent en salle d’attente, et que le kiné puisse aérer son local et le nettoyer…

« C’est la débrouille »

L’approvisionnement des masques qui reste d’ailleurs problématique, pour les kinés, les dentistes et les autres professions médicales et paramédicales. « C’est la débrouille », regrette Fabienne Van Dooren. Il appartiendra à chaque kiné de prendre ses dispositions pour garantir sa sécurité et celle de ses patients. Ce qui pourrait passer, aussi, par la fourniture du masque en tissu par le kiné lui-même, pour que celui-ci soit certain que le masque a été lavé avant la séance notamment…

Pour les dentistes, la reprise aussi sera progressive dès aujourd’hui, sur base de l’évaluation de l’état du patient et des soins à pratiquer. Des soins non-urgents ont ainsi pu s’aggraver durant le confinement, et nécessiter une intervention devenue pressante aujourd’hui.

Chacun son rythme

Chaque dentiste peut reprendre à son rythme, en fonction de ses dispositions pratiques et du matériel de protection dont il dispose pour lui et son personnel. Là aussi, les patients ne doivent pas se croiser et les locaux sont aérés.

L.P.

Notre sélection vidéo