Abonnez-vous pour 1€

Les véhicules ancêtres wallons seront soumis à un contrôle technique en 2018

Illustration
Illustration - Photonews

Pour être considéré comme ancêtre, un véhicule doit être âgé de 25 ans ou plus. Actuellement, il n’est soumis à aucun contrôle technique périodique, seul un contrôle technique simplifié devant être effectué lors de l’achat-vente.

«La situation actuelle peut présenter de véritables risques, pour les usagers de ces véhicules, mais également pour les autres usagers de la voie publique», selon le ministre wallon en charge de la Sécurité routière, Carlo Di Antonio (cdH).

A l’avenir, pour les véhicules de moins de 30 ans, le contrôle technique devra être présenté annuellement, et tous les deux ans pour ceux de plus de 30 ans.

Les contrôles seront effectués sur les véhicules en fonction de leur date de première mise en circulation. Le véhicule sera comparé aux normes techniques qui étaient d’application lors de la première immatriculation.

Les défaillances constatées sur les véhicules seront classées en trois catégories (mineures, majeures et critiques) et conduiront du simple avertissement à l’interdiction de circulation.

Le texte doit encore repasser au gouvernement et devrait entrer en vigueur dès sa parution au Moniteur belge, dans le courant du premier semestre 2018.

Une période de transition de 24 mois est prévue pour les véhicules dont la date de première mise en circulation est antérieure au 15 juin 1968, et de 18 mois pour les véhicules dont la date de mise en circulation est postérieure.

Notre sélection vidéo