Abonnez-vous pour 1€

Stop ou encore pour le football? Le point sur la situation des championnats européens

Stop ou encore pour le football? Le point sur la situation des championnats européens

La saison 2019-2020 du championnat de Belgique de football ne reprendra pas son cours suite à la décision ce mercredi du Conseil National de Sécurité d’interdire les compétitions sportives jusqu’au 31 juillet. Presque au même moment, les autorités allemandes donnaient leur feu vert pour la reprise de la Bundesliga à la mi-mai.

La situation est donc loin d’être uniforme d’un pays à l’autre. Fin de saison, reprise ou flou artistique ? Petit tour d’horizon des décisions dans les championnats européens, alors que le foot est à l’arrêt depuis près de deux mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Belgique, France, Pays-Bas : c’est fini

Si la Pro League a été le premier à recommander de mettre un terme au championnat, c’est la Eredivisie qui a officiellement pris une décision en ce sens. Aux Pays-Bas, la fédération a décidé de purement et simplement annuler la saison. Pas de champion, ni de promotion ou de descente. Le classement, arrêté à la 25e journée, détermine la répartition des tickets européens.

La France a emboîté le pas quelques jours plus tard, à la différence que là, le Paris Saint-Germain de Thomas Meunier a bien reçu le titre de champion de Ligue 1.

Pour la Belgique, la fin du championnat sera officialisée le 15 mai suite au vote de l’Assemblée Générale de la Pro League. Le Club de Bruges devrait alors être sacré champion, mais le doute persiste sur la tenue de la finale de la Coupe de Belgique qui délivre une place européenne.

L’Allemagne avance vers un retour

Les amateurs de foot en manque s’accrochent pour le moment à la Bundesliga. Le championnat allemand va être le premier grand championnat à reprendre, à huis clos. Les clubs ont déjà procédé à des milliers de tests en une semaine, suivant un protocole médical suffisamment complet pour obtenir le feu vert des autorités. La Ligue allemande (DFL) a fixé le 15 mai comme date de reprise.

D’autres pays ont également déjà fixé leur date de reprise, dont le petit championnat des îles Féroé (9 mai), la Serbie (30 mai), la Croatie (30 mai) ou encore la Turquie (12 juin).

Espagne, Italie, Angleterre : une reprise souhaitée, mais pas encore annoncée

L’Espagne réalise depuis mardi les premiers tests au sein des clubs de Liga, avec des joueurs qui devraient retrouver le chemin des entraînements 48h après avoir obtenu leur résultat négatif.

En Italie, les joueurs de Serie A ont été autorisés à reprendre l’entraînement individuel dans les centres des clubs cette semaine. Ils devront encore attendre le 18 mai au plus tôt pour se retrouver en groupe. Quant à une échéance pour relancer le championnat, le ministre italien des Sport a prévenu qu’il était « impossible de fixer une date » à l’heure actuelle.

Du côté de l’Angleterre, la volonté est clairement de terminer la saison malgré tous les obstacles. Les clubs de Premier League discutent depuis de nombreux jours au sujet de leur « Project Restart » visant à sauver la fin du championnat. Comme partout ailleurs, la reprise ne s’envisage qu’en passant par des tests réguliers et des matches à huis clos. Il est également évoqué de jouer les rencontres sur terrain neutre.

Une chose est sûre : quelle que soit la décision qui sera prise, elle devra être notifiée à l’UEFA au plus tard pour le 25 mai.

Et la Ligue des champions et l’Europa League dans tout ça ?

L’UEFA planche sur deux scénarios pour reprendre et terminer la Ligue des champions et l’Europa League, qui ont été arrêtées au stade des huitièmes de finale. Le premier est de disputer les deux compétitions en même temps que les championnats nationaux qui auront repris. Le second est de les jouer au mois d’août, une fois les championnats nationaux terminés.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo