Abonnez-vous pour 1€

Comment le Standard va devoir se réinventer: le club liégeois est contraint de faire preuve d’inventivité pour éviter un nouvel affront

La masse salariale pèse trop lourd sur le budget du Standard qui pourrait ne plus avoir tous les moyens de son ambition.
La masse salariale pèse trop lourd sur le budget du Standard qui pourrait ne plus avoir tous les moyens de son ambition. - Photo News

Ouf… Cette interjection a dû parcourir bien des esprits au Standard tant le soulagement est de mise après la sentence favorable rendue par la Cour Belge d’arbitrage pour le Sport (CBAS). Le club principautaire n’évoluera pas en D2 amateurs, ni en D1 amateurs, mais bien au sein de l’élite du football professionnel. La licence en poche, l’honneur est sauf. Mais l’image est détériorée et bien des problèmes persistent comme on le constate depuis le début de l’année civile. Et l’avenir ne s’annonce pas radieux.

Le plus important est évidemment le plan comptable. Quand un club n’a pas suffisamment de liquidités pour payer des primes à la signature à la date prévue et qu’il doit se battre jusqu’à la CBAS pour obtenir sa licence, comment faire passer le message qu’il n’est pas aux abois financièrement ? L’ambition de Bruno Venanzi de recréer une équipe digne de celle ayant réussi le doublé 2008-2009 va devoir être tempérée dans le but de réduire la voilure. Mais comment ?

►► Le Standard devra mieux maitriser sa masse salariale : la réduction semble inévitable !

►► La crise du coronavirus aura un impact conséquent sur les finances du club liégeois

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo