Abonnez-vous pour 1€

Le médian belgo-turc Alpaslan Ozturk doit 441.000 euros au Standard

Exclusivité La Meuse
@News
@News

Malgré 17 apparitions en équipe première, le jeune espoir anversois, recruté pour apporter de l’engagement et du nerf à l’entrejeu liégeois, n’avait jamais convaincu. Au point d’être prêté la saison suivante à Kasimpasa, puis à Eshisehorspor, en Turquie, avant que le Standard, repris par Bruno Venanzi, ne rompe unilatéralement son contrat en septembre 2016. En cause, le fait qu’Ozturk, rentré en Turquie pour raisons personnelles avec l’autorisation du staff technique du Standard, n’avait pas répondu présent aux convocations et mises en demeures du club liégeois, alors qu’il aurait dû reprendre les entraînements.

Partant du principe qu’un joueur est un employé comme un autre et que s’il a des droits, il a aussi des obligations, le Standard avait lancé, dans la foulée, une procédure devant la FIFA dans le but de réclamer des indemnités au joueur, actif aujourd’hui à Goztepe. Avec succès, puisqu’une décision de la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA vient de lui donner gain de cause. Concrètement, Alpaslan Ozurk est redevable d’un montant de 388.300 euros à son ancien employeur, en plus de 5 % d’intérêt annuel depuis le 15 août 2017, ce qui représente la très coquette somme de 441.000 euros.

> Si le Standard a donc gagné sur le terrain juridique, l’argent n’est toujours pas arrivé !

> Le club liégeois entend ne rien lâcher dans ce litige…

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo