Files interminables chez Ikea, Primark, Action ce matin: pourquoi les Belges se précipitent-ils dans les magasins malgré les appels au calme?

Files interminables chez Ikea, Primark, Action ce matin: pourquoi les Belges se précipitent-ils dans les magasins malgré les appels au calme?

Malgré les recommandations et appels au calme, beaucoup de Belges se sont précipités dans les commerces qui pouvaient rouvrir leurs portes à partir de ce lundi.

Ainsi, des files interminables se sont formées devant les magasins Action, Ikea, Décathlon ou encore Primark, tout comme cela avait été le cas lorsque les drive-in des McDonald’s et Quick avaient rouvert, il y a de cela deux semaines. Mais comment expliquer ce type de comportement ? Nous avons interrogé Benoit Dardenne, professeur en psychologie sociale à l’ULiège.

Un besoin de liberté

« Pour certaines personnes, il y a eu un effet de manque et puisque les barrières s’ouvrent, on se précipite afin de retrouver un sentiment de liberté », explique Benoit Dardenne. « À côté de cela, il y a aussi des personnes à qui il faut réellement une série de choses ». « On a vu ça aussi devant les Quick il y a deux semaines, c’est le même principe »

Il existe un paradoxe : des comportements problématiques au niveau collectif mais sensés à l’échelle individuelle ▶ Explications

Giano Van Ossel, expert en commerce de détail, avait quant à lui prédit que si les rues commerçantes des grandes villes ne seraient pas noires de monde ce lundi, des foules se formeraient autour de certains magasins spécifiques.

Voici pourquoi, selon lui, certains magasins sont plus touchés que d’autres

▶ Notre dossier est à découvrir ici

Carte, podcasts...: notre offre «multimédias» sur la crise du coronavirus

Podcast - Réouverture des écoles: pourquoi il faut se montrer rassurant(Pierre Nizet)

La voix d'El Profesor (La casa de papel) est Belge: Sébastien Hebrant pousse un coup de gueule(Charlotte Vanbever)

Le tracing en Belgique: Emmanuel André vous explique tout(Sabrina Berhin)

Le déconfinement se poursuit ce lundi 11 mai: ce qui est autorisé, et ce qui ne l'est pas (encore)(Pierre Nizet)

« Confiné avec » : revivez notre live d’une heure avec Pascal Légitimus (Vincent Arena)