Coronavirus: les ventes de véhicules hybrides et électriques en Europe en forte hausse au premier trimestre

Coronavirus: les ventes de véhicules hybrides et électriques en Europe en forte hausse au premier trimestre

Le secteur automobile dans son ensemble a toutefois souffert de la crise sanitaire, de nombreux concessionnaires ayant dû fermer leurs portes en mars. Les ventes de voitures essence ou diesel ont plongé.

Les inscriptions de nouveaux véhicules hybrides ont augmenté de plus de 45%, à 232.525 unités. Ceux-ci restent le produit le plus porteur du segment des motorisations alternatives et occupent désormais une part de marché proche des 10% (9,4%) du parc automobile européen. Les véhicules entièrement électriques représentent près de 7% de ce même parc.

Les nouvelles inscriptions de véhicules diesel et essence ont connu un premier trimestre nettement plus difficile compte tenu de la crise du coronavirus. Pour le diesel, les nouveaux véhicules sont en recul de 32,6%, à 738.392 unités. Tous les pays européens ont connu des baisses, l’Italie arrivant en tête avec une dégringolade de 49,8%. La France (-36,6%), l’Espagne (-33,8%) et l’Allemagne (-23%) n’ont pas été épargnées.

La baisse est du même ordre pour les motorisations essence avec un recul de 32,2%, à 1,3 million de véhicules pour une part de marché de 52,3% contre 29,9% au diesel.

En Belgique, le nombre de nouveaux véhicules électriques a augmenté de 83%, à 7.691 voitures, au premier trimestre, celui des hybrides de 10,8% (à 5.996 voitures). Les nouveaux véhicules à essence ont baissé de 27,3%, à 72.387 unités, et ceux au diesel de 12,2%, à 40.521 unités.

Notre sélection vidéo