Abonnez-vous pour 1€

Namur: la Sonefa invite les enfants à revenir dans ses crèches

Les enfants reviennent lentement dans les crèches namuroises.
Les enfants reviennent lentement dans les crèches namuroises. - Illustration : C.M.

Comme annoncé début mai, la Sonefa (l’asbl gérant les crèches de la Ville de Namur) rouvre progressivement ses implantations. Mais le retour des enfants se fait très doucement. « Depuis le 4 mai, on a rouvert trois crèches : la Cajolière, la Ribambelle et enfin la crèche Piconette, rue des Brasseurs », liste Christophe Capelle, président du conseil d’administration de l’asbl. « Pour Piconette, nous avions des demandes de parents, car c’est la seule crèche spécialisée dans l’accueil des enfants sourds et malentendants. Sur 9 structures, trois seulement sont encore fermées. »

À la Sonefa, on est pourtant demandeurs d’un retour plus rapide des enfants. « Avant le 4 mai, on était à moins de 5 % d’enfants présents. Maintenant, on est autour de 19 %. Ça augmente, mais péniblement. On a fait un bond sur 10 jours, mais ce n’est pas suffisant. Il faudrait qu’on atteigne les 25 % de taux de présence pour conserver tous nos subsides au niveau de l’ONE ! Que les parents n’hésitent donc pas à remettre leurs enfants dans les crèches ! »

Christophe Capelle affirme que tout est mis en place pour que ces retours se fassent en sécurité. « Nous sommes en ordre à tous les niveaux, tout est fait pour que tout se passe bien. Nos puéricultrices accueillent les enfants à bras ouverts. »

Notre sélection vidéo