Abonnez-vous pour 1€

Polémique en Italie: Adrien Rabiot, le joueur de la Juventus, ironise sur sa «grève personnelle»

photo news
photo news

Le milieu de terrain français de la Juventus Adrien Rabiot a réagi avec ironie mercredi sur Instagram à un article du quotidien italien La Stampa qui avait évoqué mardi la « grève personnelle » du joueur qui n’est pas encore rentré à Turin. « Quand tu réalises que c’était ton dernier jour de… GREVE ! », a écrit Rabiot sur Instagram, un message accompagné de deux emojis hilares et d’une photo de lui l’air mélancolique. Il a peu après posté une nouvelle image, le dessin d’une petite fiole sur laquelle est écrit « Journaux-TV-Presse, ne pas avaler ».

Le premier message de Rabiot, parti s’installer sur la Côte d’Azur après le début du confinement en Italie, laisse penser qu’il devrait être de retour ce mercredi à Turin, comme l’écrivent plusieurs médias français.

Reprise en individuel

Depuis le 4 mai, les clubs du championnat d’Italie sont autorisés à organiser des séances d’entraînement individuel. Celles-ci sont facultatives et l’ensemble des médias sportifs italiens estiment mercredi que Rabiot n’a techniquement enfreint aucune règle.

Mardi, La Stampa avait consacré un article au cas de Rabiot, écrivant que le Français était « resté dans sa villa sur la Côte d’Azur sans aucune justification ni autorisation ».

Le quotidien affirmait également que le joueur entendait ainsi protester contre l’accord trouvé au sein du club piémontais sur une baisse des salaires afin de modérer l’impact de la pandémie de nouveau coronavirus sur ses finances. « C’est pour ça que Rabiot continue sa grève personnelle », affirmait La Stampa.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo