Abonnez-vous pour 1€

Marcinelle: il la frappe car elle est allée au Cora avec une amie

Marcinelle: il la frappe car elle est allée au Cora avec une amie

Jonathan R. est poursuivi pour des faits de violence sur deux de ses compagnes, ce n’est pas banal. La première l’a subi de 2015 à 2017. L’autre a pris des coups en 2019 ! Et ce n’est pas fini : une nouvelle instruction a été ouverte à charge du prévenu qui est actuellement en détention préventive pour ces nouveaux faits

Enfermée à la maison

C’est en mars 2015 qu’Alice (prénom d’emprunt) a fait la connaissance de Jonathan. Un mois plus tard à peine, elle appelle la police : il l’a rouée de coups, menacée d’un couteau et enfermée dans la maison. Le tout en la prévenant que si elle sortait, il lui « mettrait une balle entre les deux yeux ». Pour la malheureuse, ce n’est que le début du calvaire. Le 26 mai 2015, elle appelle à nouveau la police après une scène de coups de pied. Idem le 27 juin : après une soirée alcoolisée, il la réveille pour la frapper car il la soupçonne de le tromper. Il y aura aussi l’appel du 7 octobre 2016, celui du 14 juin 2017, celui du 13 juillet 2017…

« Il l’a même tabassée parce qu’elle était allée au Cora avec une copine. Il lui a pris sa carte SIM, « comme ça, tu ne pourras appeler personne », rappelle Me Romain Bastianelli, qui évoque les craintes qui taraudent la victime aujourd’hui encore.

> Coups, menaces de morts, séquestration… Alice a vécu l’enfer.

Notre sélection vidéo