Abonnez-vous pour 1€

La teinture capillaire de Lauren pendant le confinement tourne au drame: «J’ai été laissée à l’agonie, je ressemblais à un alien» (photo)

Photo
Photo d’illustration
Photo d’illustration - 123RF

Le confinement et l’impossibilité de se rendre chez son coiffeur ont donné lieu à de nombreux ratés capillaires. Chez nous, la réouverture des salons est actée depuis ce lundi et devrait faire plaisir à plus d’une personne. Cela permettra également d’arriver à des situations catastrophiques comme celle connue par Lauren Rootes à Newcastle (Angleterre).

Cette jeune maman de 22 ans avait décidé, le 28 avril dernier, de se teindre les cheveux en noir. Habituée à se teindre régulièrement les cheveux depuis dix ans, Lauren a cette fois connu une situation désastreuse et inexplicable : son front a « quadruplé » de volume, une éruption cutanée douloureuse est apparue et des touffes de cheveux sont tombées, comme elle le raconte au Mirror.

Toujours alitée, la jeune femme souffre d’effets secondaires dus à une probable réaction allergique au colorant. Elle a décidé de prendre la parole pour mettre en garde les autres. « Ne faites pas mon erreur et ne vous dites pas ‘J’ai utilisé cette marque pendant des années et ça va’. Testez toujours le patch avant de teindre vos cheveux afin de ne pas vous retrouver dans la même situation que moi ! », déclare-t-elle au journal britannique. « La douleur que je ressens est insupportable. Je ne peux pas m’allonger, je ne peux pas dormir, je me sens malade tout le temps, je ne peux pas manger, j’ai toujours le vertige si je me lève… »

« J’étais parfaitement satisfaite du résultat au début... »

Cette réaction, Lauren l’a eu 48 heures après s’être teint les cheveux. « J’avais déjà teint mes cheveux, je le fais depuis que j’ai environs 9 ans. J’ai eu toutes les couleurs imaginables, même arc-en-ciel. Je n’ai jamais eu de problème avec des kits de teinture capillaire à domicile auparavant ». Sauf que cette fois, son visage a « explosé ». À l’hôpital, on lui a confirmé qu’elle avait une allergie à la teinture capillaire. « J’ai décidé de me teindre les cheveux car je m’ennuyais et je trouvais que le confinement était l’occasion idéale pour refaire ce que je n’avais plus fait depuis deux ans. Je n’ai même pas pensé à faire un test d’allergie car c’est une marque de teinture que j’ai utilisée pendant dix ans sans problème. »

Qui plus est, les premiers effets secondaires se sont fait attendre. « J’étais parfaitement satisfaite du résultat au début. J’étais un peu endolori au toucher autour de la tête mais je pensais juste que la peau était un peu irritée parce que je ne l’avais pas fait depuis si longtemps », explique-t-elle avant d’ajouter. « Le lendemain du jour où je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas, je me sentais vraiment étourdi et ma peau avait commencé à se déchirer ainsi qu’à suinter. »

Lauren remarque qu’elle a effectivement une « infection ». Ne s’inquiétant pas plus que de raison, la jeune femme prend des antihistaminiques et un analgésique. Mais voyant les symptômes s’aggraver, elle n’a eu d’autres choix que de se rendre chez son médecin où la réaction allergique a été confirmée. Le lendemain, tout son visage, y compris son front, ses yeux et ses lèvres, était gonflé. Cette fois, Lauren a préféré se rendre directement à l’hôpital où on lui a confirmé le diagnostic de la veille. « Deux semaines plus tard, je suis toujours enflée et suintante de chaque crevasse et je suis toujours malade. Cela pourrait prendre des semaines ou des mois pour guérir… »

Aujourd’hui, Lauren a juré de ne plus se teindre les cheveux après cette terrible expérience.

Notre sélection vidéo