Abonnez-vous pour 1€

Enfin du neuf pour les séries quotidiennes: les tournages de «Demain nous appartient» et de «Plus belle la vie» redémarrent!

Enfin du neuf pour les séries quotidiennes: les tournages de «Demain nous appartient» et de «Plus belle la vie» redémarrent!
DR

Triste hasard du calendrier : quand la Belgique entière est entrée en confinement, « Invisible », la prochaine série 100 % belge de la RTBF, était sur le point de boucler son tournage. À 5 jours près, toutes les scènes étaient en boîte. La crise en a décidé autrement.

Aujourd’hui, l’équipe attend de pouvoir finaliser le travail. Ce sera pour dans quelques semaines mais pas pour demain, envisage la RTBF qui prévoit toujours de programmer sa nouvelle série avant la fin de l’année. « On est encore dans l’attente. Sans garanties et décision claire du gouvernement, les assurances refusent que les tournages reprennent ». Et impossible, évidemment, de tourner sans être assuré.

Série visionnaire…

L’équipe d’« Invisible » devrait tout de même pouvoir mettre en boîte ses dernières séquences, échelonnées sur 5 jours de tournage, d’ici à l’été. Histoire de laisser à cette série fantastique qui, autre coïncidence, traite d’une épidémie rendant certaines personnes invisibles, le temps d’être montée pour une diffusion envisagée donc vers le mois de novembre. « Invisible » sera donc la première fiction pour la RTBF à reprendre urgemment.

La question des assurances, tous les studios de production français y sont confrontés. Tant qu’il n’y a pas de « go » des assureurs, aucun tournage ne reprendra.

Ce qui est sûr, c’est que les feuilletons quotidiens, à savoir « Plus belle la vie », « Demain nous appartient » et « Un si grand soleil » seront les premiers à mettre en boîte de nouveaux épisodes, dans le meilleur des cas dès la fin mai. Mais depuis hier, une autre série française a devancé toutes les autres : les acteurs des « Mystères de l’amour » ont repris le chemin des studios, dans des conditions forcément particulières.

Des regards pour remplacer les baisers. C’est l’astuce trouvée par Jean-Luc Azoulay, le producteur des « Mystères de l’amour » (et anciennement d’« Hélène et les garçons » et du Club Dorothée) pour garder l’aspect sentimental de sa série. Il a été le premier, ce 13 mai, à relancer les tournages de fiction télé en France.

En sécurité précise-t-il. Ainsi, tous les comédiens des « Mystères de l’amour » ont été testés négatif au Covid-19 avant de pouvoir retrouver leurs camarades. Pendant les prises, ils ne portent pas de masques. En dehors, oui.

Cependant, les personnages respecteront les règles de distanciation sociale, sans que cela ne se voit à l’écran. « On a transposé beaucoup de séquences qui étaient prévues en intérieur en extérieur, les acteurs seront à plus d’un mètre l’un de l’autre », a expliqué Azoulay sur LCI.

« L’équipe technique sera, elle, masquée sans arrêt. Il y aura du gel hydroalcoolique, des repas individuels pour chacun, de façon à éviter la cantine. On va aussi faire une prise de température. Certaines filles vont se maquiller elles-mêmes. Un médecin sera là les premiers jours pour s’assurer que tout est bien mis en place. Je pense qu’on ne court strictement aucun risque, enfin moins que les gens qui vont dans les magasins. »

Reste une question, cruciale : dans une série où l’amour est au centre, comment mettre en boîte 52 minutes d’images sans le moindre baiser ? « Mais l’amour, ce ne sont pas forcément des baisers. C’est des regards, des sentiments, des dialogues. On va remplacer les baisers par des regards échangés », répond le producteur qui n’est jamais à court d’idées.

Patience pour « Plus belle la vie ». Les fans du feuilleton historique n’ont pas vraiment dû abandonner le Mistral depuis le début du confinement. Le feuilleton de France 3, diffusé encore jusqu’il y a peu sur La Deux, a écoulé ses stocks d’inédits jusqu’au 1er mai. Depuis, France 3 est en mode rediff et c’est assez plaisant. La RTBF pourrait d’ailleurs embrayer car elle n’est pas près de voir débarquer de nouveaux épisodes de « PBLV ».

Si les tournages reprennent fin mai, la diffusion de ce qui aura été tourné n’est pas prévue avant… septembre, a fait savoir la boîte de production.

« Demain nous appartient » le plus vite possible. La grosse maison de production de « PBLV », Newen, est en charge également de « Demain nous appartient ». Pour l’heure, tous les producteurs planchent sur une charte à respecter pour tourner en plein déconfinement, a fait savoir la présidente de Newen, notre compatriote Bibiane Godfroid.

La série de TF1, dont les premiers épisodes sont actuellement rediffusés sur La Une, pourrait, par contre, proposer des inédits aux téléspectateurs assez rapidement. Donc avant septembre a fait savoir TF1, étant donné qu’il reste des inédits de « Demain nous appartient » en stock. Mais il faudra, pour les tournages à venir, revoir les mises en scène, voire quelques scénarii, afin de respecter les mesures sanitaires.

« Un si grand soleil » le 1er juin. C’est l’annonce surprise et rassurante de ce déconfinement : France 2 remettra sur antenne son nouveau feuilleton maison dès le lundi 1er juin (après le « 20 heures ») et ce, avec des inédits.

« Un si grand soleil » sera donc le premier des trois feuilletons quotidiens français à retrouver l’antenne, dans quelques jours. La stratégie de la chaîne s’est avérée payante : en arrêtant rapidement après le confinement la diffusion de ses inédits, France 2 s’est assuré un stock

important d’épisodes jamais vus. Avec la reprise des tournages à venir, « Un si grand soleil » est ainsi assuré d’être programmée en continu et sans date d’interruption dès le 1er juin.

Seule une nouvelle phase de confinement ou une réticence extrême des assurances à relancer les tournages pourrait interrompre à nouveau la diffusion de cette série.

Notre sélection vidéo