Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: trois quarts des participants à un sondage n’ont pas ou peu de perte de revenu mais les indépendants souffrent plus

Un Belge sur deux dit avoir un coussin d’épargne de plus de 6 mois pour couvrir ses dépenses. (Belga)
Un Belge sur deux dit avoir un coussin d’épargne de plus de 6 mois pour couvrir ses dépenses. (Belga)

Ils sont 13% à parler d’une perte de revenus comprise entre 10 et 30% et 12% à déplorer une perte supérieure à 30%. Ces résultats sont très proches de ceux récoltés en avril.

Les indépendants sont toutefois plus touchés par les pertes de revenus: ils sont 45% à encourir une perte de revenus excédant 30% et pour plus de la moitié d’entre eux, la perte est même supérieure à 50%. Les salariés se trouvent dans une situation moins défavorable puisque 12% d’entre eux perdent au moins 30% de leurs revenus. Les plus préservés, au niveau de leurs revenus, sont les pensionnés et les autres catégories de personnes inactives qui bénéficient de revenus «garantis».

La BNB a également demandé aux ménages de combien de temps ceux-ci disposaient d’un coussin d’épargne pour couvrir les dépenses nécessaires (loyer, achats, etc.) pour assurer leur subsistance. Un ménage sur deux (53%) affirme pouvoir tenir pendant plus de six mois, 16% entre trois et six mois, 20% d’un à trois mois et 11% moins d’un mois.

Par rapport à l’enquête d’avril, la proportion des deux groupes de ménages épinglés comme étant les plus vulnérables ou les plus préservés n’a que peu évolué, constate la BNB.

Notre sélection vidéo