Abonnez-vous pour 1€

Marc Van Ranst se défend après la publication d'une photo polémique: « C’est possible, je ne sais pas »

Marc Van Ranst se défend après la publication d'une photo polémique: « C’est possible, je ne sais pas »
DR

S’il s’est fait connaître du grand public par ses nombreuses interventions dans les médias, le virologue Marc Van Ranst n’a pas que des amis. Car s’il n’a pas l’habitude de garder sa langue dans sa poche, il n’hésite pas à se positionner, notamment concernant ses opinions politiques, sur les réseaux sociaux. On sait d’ailleurs que ses opinions sont souvent à trouver du côté gauche (et même extrême) de l’échiquier politique et Marc Van Ranst affiche régulièrement son désaccord avec des membres ou des idées de l’extrême droite flamande.

Et forcément, cela ne reste pas sans conséquence. Le 16 mai dernier, Chris Janssens, chef de groupe Vlaams Belang au Parlement flamand, a publié une photo prise par un anonyme sur laquelle on semble voir le virologue dans un bus De Lijn. Il ne porte pas de masque sur son visage et un fil blanc près de son oreille laisse penser qu’il a bien un masque, mais sous son menton.

Et forcément, cela fait polémique, puisque le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Reste à savoir quand cette photo a été prise. Selon Chris Janssens, qui affirme que sa source est fiable, la photo a été prise le 14 mai, à 9h52 dans le bus 601 à hauteur de Leuven.

Contacté par nos confrères de Knack, Marc van Ranst n’a pas nié qu’il avait pris le bus ce jour-là, et a tenu à s’expliquer: « Si cet homme/cette femme dit que je n’avais pas mon masque, c’est que c’était vrai, non ? », a-t-il expliqué dans un premier temps, ironiquement. « Je prends le bus plusieurs fois par semaine vers et depuis la gare de Leuven. Le masque n’a pas été enlevé bien longtemps. Et alors ? C’est bien si les gens font tellement attention qu’ils prennent des photos en cachette ».

Élément décisif ou pas concernant la véracité des accusations, le même jour, Marc Van Ranst avait publié un selfie de lui alors qu’il attendait le bus. Il avait les mêmes vêtements que sur la photo polémique…

« Si je suis dans le bus, j’ai 99,9 % du temps mon masque », assure-t-il. « Est-ce possible que je l’ai descendu une fois pour la reconnaissance faciale de mon gsm ? C’est possible, je ne sais pas. J’essaye de porter au maximum un masque dans les transports en commun. Comme tout le monde. Je constate que certains partis aiment mettre de l’huile sur le feu », regrette le virologue.

Reste que, selon l’auteur anonyme de la photo, Marc van Ranst avait enlevé son masque plus longtemps que pour « une reconnaissance faciale ». Cela est impossible à prouver et cela vient d’une source qui pourrait être tentée de lui nuire.

En attendant, s’il est facilement compréhensible que l’on enlève son masque quelques instants, quelle que soit la raison (déverrouiller son téléphone, boire un coup, etc.), la photo fait, forcément, beaucoup parler…

Notre sélection vidéo