Abonnez-vous pour 1€

Un petit garçon de 2 ans dans un état critique après avoir été mordu par un serpent lors d’une balade en forêt (photos)

Photos
Un petit garçon de 2 ans dans un état critique après avoir été mordu par un serpent lors d’une balade en forêt (photos)
123RF

Isaac McLusky, un petit anglais de 2 ans, a échappé au pire ce dimanche lors d’une promenade en forêt avec ses parents. Alors qu’ils se baladaient dans les bois de l’Ostler’s Plantation, dans le Lincolnshire, l’enfant a été mordu par une vipère. Son bras et sa main se sont alors mis à gonfler sévèrement. Sarah Turner, sa maman, a immédiatement appelé les secours.

« Isaac, comme tous les petits garçons de deux ans et demi, jouait avec tout ce qu’il trouvait sur le sol et lançait des pommes de pin dans les airs », explique la maman. « Et en un coup, il a crié « un ver ondulé ». On a accouru pour le voir et là, on a vu la vipère. Elle faisait 50 centimètres, elle était brune avec des motifs sur son « dos » et elle avait l’air contrariée. Elle sifflait et essayait d’attaquer à nouveau mais heureusement, on a réussi à retirer Isaac avant que l’animal puisse le mordre à nouveau. C’est arrivé tellement vite. Je savais qu’il y avait des vipères dans les bois et que des chiens avaient déjà été mordus, mais on ne pense jamais que ça puisse nous arriver à nous ».

Les parents se sont alors dépêchés de retourner à leur voiture. « Sa main avait une marque bleue et elle a commencé à gonfler comme un ballon. On a appelé le 111 et on leur a demandé si on devait leur amener Isaac mais ils ont dit qu’ils nous envoyaient quelqu’un. 18 minutes plus tard, l’ambulance est arrivée ». L’enfant est emmené à l’hôpital avec sa maman. « Sur le trajet, le venin s’est propagé dans son bras et ils ont allumé leurs sirènes. Sa main était tellement gonflée qu’il ne pouvait plus bouger ses doigts et son bras commençait aussi à enfler ».

À l’hôpital, Isaac a rapidement été examiné mais les médecins ne possédaient pas d’anti-venin et ont été obligés d’en commander. Le lendemain au soir, le bambin a pu retourner chez lui et ses parents ont reçu un numéro d’urgence spécial au cas où son état se détériorerait.

Notre sélection vidéo