Abonnez-vous pour 1€

Face à la crise du coronavirus, Rossel se mobilise pour un nouvel envol

Face à la crise du coronavirus, Rossel se mobilise pour un nouvel envol

C’est dans ce cadre que le groupe Rossel lance la campagne « Prenons un nouvel envol », qui vise à conscientiser tout un chacun de l’impact qu’il peut avoir sur la relance de l’économie. « Chacun a un rôle à jouer dans ce nouveau départ », explique Thierry Hugot, directeur commercial et marketing Groupe chez Groupe Rossel.

« Si toute la chaîne joue le jeu, des banques aux petits commerçants locaux en passant par les consommateurs, que tout le monde rentre dans cette dynamique, cela va contribuer au redressement et à la relance de la société. »

Il y a urgence

Et l’urgence est réelle, car on ne peut malheureusement pas se permettre d’attendre les milliards d’euros promis par l’Europe : « Cette crise va coûter tellement cher pour les générations futures que la réaction doit être rapide, chacun à son niveau ».

Les médias du groupe Rossel sont donc bien déterminés à jouer un rôle dans ce renouveau : « On va mettre nos médias à disposition des différents commerces et services. Dès maintenant, chacun d’entre nous doit se demander ce qu’il peut faire à son niveau pour relancer la machine. Est-ce que je fais venir un jardinier ? Une femme de ménage ? La crise touche et va toucher tout le monde. Nous allons adapter nos offres à chaque profil d’annonceurs, de commerces. Nous devons retrouver une énergie collective qui nous permettra de surmonter ce qui nous attend ».

L’image de « l’effet papillon » semble donc bien choisie : « Ce ne sont pas les États qui vont trouver les solutions. On a le sentiment que, si on ne fait rien à notre niveau, personne ne va bouger. Ce qui n’était au départ qu’une ‘grippe’ que l’on regardait de loin est devenu une pandémie mondiale. On se doit désormais d’inverser cette dynamique, pour que toutes les petites causes aient de grands effets », conclut Thierry Hugot.

Notre sélection vidéo