Abonnez-vous pour 1€

Face aux critiques, Elio Di Rupo rappelle que chacun fait le maximum en cette période de crise: «9 ministres de la Santé? Non, une seule: De Block!»

«
Ce serait catastrophique de devoir revenir en arrière.»
« Ce serait catastrophique de devoir revenir en arrière.» - Photo News

Vous trouvez le déconfinement trop rapide ?

C’est décidé pas à pas par le Conseil national de sécurité où je siège, sur base des rapports des experts. Entre eux et nous, les relations sont respectueuses, dans une grande écoute réciproque. Il y a des pressions parfois fortes du monde économique et il y a les experts très prudents, car ils craignent un regain de l’épidémie. Nous le sommes aussi. Ce serait catastrophique de devoir revenir en arrière. Le Conseil écoute tout le monde, surtout les experts, car la santé reste la priorité.

On ne peut plus continuer avec 9 ministres de la santé ?

La coordination se passe de manière très correcte et puis, il n’y a qu’une ministre de la Santé, Maggie De Block, pas 9 ! À notre niveau de pouvoir, on a reçu la prévention à la santé. On a aussi une responsabilité dans les maisons de repos, mais elle ne s’étend pas aux soins de santé (…) Plutôt que de dire : « c’est la faute de l’autre », ayons une attitude responsable : chacun fait le maximum dans une situation inédite.

Le tracing, la situation dans les homes, le déconfinement : retrouvez ici l’interview d’Elio Di Rupo.

Notre sélection vidéo