Abonnez-vous pour 1€

Un proche conseiller de Boris Johnson soupçonné de ne pas avoir respecté le confinement «alors qu’il présentait les symptômes du coronavirus»

Un proche conseiller de Boris Johnson soupçonné de ne pas avoir respecté le confinement «alors qu’il présentait les symptômes du coronavirus»
Isopix

Dominic Cummings a quitté son domicile londonien pour s’installer chez ses parents à Durham, dans le Nord-Est de l’Angleterre, alors qu’il présentait les symptômes du Covid-19, ont affirmé les quotidiens Daily Mirror et The Guardian.

L’opposition a demandé une explication. « Le peuple britannique ne s’attend pas à ce qu’il y ait une loi pour lui et une autre loi pour Dominic Cummings », a déclaré un porte-parole du Parti travailliste. Ed Davey, dirigeant des Libéraux démocrates, a pour sa part estimé que M. Cummings « devra démissionner » si les faits sont confirmés.

La police à Durham a confirmé avoir été informée le 31 mars que quelqu’un était arrivé de Londres. M. Cummings a été vu chez ses parents avec un enfant, qui semble être son fils, ont ajouté les deux journaux.

À cette date, le gouvernement de M. Johnson demandait à la population de ne sortir que pour subvenir à ses besoins essentiels et exigeait de ceux qui présentaient des symptômes de ne pas sortir de chez eux.

Dominic Cummings a été un membre éminent de la campagne en faveur du Brexit, puis a suivi Boris Johnson au 10, Downing Street l’an dernier.

Notre sélection vidéo