Abonnez-vous pour 1€

Jon et Melanie épousent Judy, leur petite amie avec qui ils forment un trouple: «Jon est une machine car il satisfait deux femmes à la fois» (photos)

Photos
Illustration
Illustration - 123RF

Jon Kaufman, 45 ans et Melanie Kaufman, 41 ans, ont épousé leur petite amie, Judy Bame, 36 ans, le 24 mai dernier. Les trois Britanniques forment un trouple depuis un an et demi.

Jon et Melanie ont rencontré Judy il y a maintenant onze ans, alors qu’elle était en couple avec un homme. Ce n’est qu’en 2018 qu’ils ont décidé de s’unir, car ils ont remarqué qu’il y avait « une alchimie » depuis quelque temps. Aujourd’hui, ils sont plus heureux que jamais à trois. Ils se sont mariés dans leur jardin, le 24 mai dernier.

« Le sexe est bien au-dessus de la moyenne. Il y a plus à toucher, plus à regarder et plus de sensations à vivre. De plus, Jon est une machine car il satisfait deux femmes à la fois », explique Melanie au Sun. « Nous sommes très ouverts avec notre corps et nos intérêts, ce qui conduit à une vie sexuelle très satisfaisante. Nous faisons tous les efforts raisonnables pour nous inclure tous les trois à chaque fois, mais si ce n’est pas possible, il n’y a pas de jalousie tant que cela fait partie de notre relation. Nous sommes une triade fermée et nous nous considérons comme un couple ordinaire, avec plus de gens », ajoute la quadragénaire.

Pour Judy, ce fut une révélation. « La transition vers le trouple a été naturelle et organique. Ce type de relation se produit un peu comme les autres avec tous les picotements et l’attente impatiente. Depuis lors, nous sommes indissociables », explique la trentenaire. Cette relation particulière a quelque peu choqué l’entourage de Jon et Judy, dont les parents n’ont pas accepté l’union. Mais pour Melanie, ce fut plus simple, ses parents ayant été plus compréhensifs. Du côté des amis, Melanie et Jon en ont perdu beaucoup quand ils ont annoncé qu’ils formaient un trouple avec Judy. « Le nombre d’amis proches que nous avons gardé est très faible », explique Jon.

Un mariage à trois

Les trois tourtereaux ont expliqué au quotidien britannique que le confinement avait été une « amélioration » de leur vie normale. « Judy est en congé et reste à la maison avec moi. Melanie, en tant que prestataire de soins de santé, a vu son quotidien bercé plus durement. Son horaire change quotidiennement et elle doit maintenant faire des visites préalables par téléphone. À un moment donné, la clinique où travaille Melanie a été fermée durant deux semaines car deux employés avaient été testés positifs au Covid-19. Elle a dû travailler à domicile, ce qui a été un énorme changement », témoigne Jon.

Melanie, Jon et Judy avaient prévu de se marier dans un spa dans les montagnes du Colorado, « mais maintenant, nous abandonnons tous nos plans et avons mis en place un petit mariage dans la cour », explique encore Jon au Sun. La cérémonie a eu lieu le 24 mai dernier. Il ne s’agit évidemment pas d’un mariage effectué dans les règles juridiques, puisqu’aucun pays occidental n’accepte le mariage entre plus de deux personnes. « Nous ne recevrons pas les mêmes privilèges et protections innés du gouvernement que les couples mariés et nous devrons prendre des mesures supplémentaires pour protéger légalement notre relation », confie Melanie. Mais selon les trois Britanniques, les avantages sont bien plus nombreux que les inconvénients. « Passer d’une relation monogame à un trouple est incroyablement gratifiant, mais nécessite également des efforts et une attention supplémentaires. Ce que vous devez savoir, c’est que tout est multiplié de façon exponentielle avec chaque personne que vous ajoutez à la relation. Vous avez plus de personnes pour prendre soin de vous », conclut Melanie.