Attention, la trottinette peut vous envoyer aux urgences: l’institut Vias veut imposer ces nouvelles règles pour les utilisateurs

Les traumatismes crâniens et les blessures faciales sont les plus fréquents.
Les traumatismes crâniens et les blessures faciales sont les plus fréquents. - 123RF

Le casque est «d’une importance vitale» pour utiliser une trottinette électrique, insiste jeudi Vias, qui a analysé les accidents impliquant ce moyen de déplacement en collaboration avec les services d’urgences de cinq hôpitaux du pays. S’il est difficile de rendre son port obligatoire, l’institut souhaiterait cependant que l’on envisage des adaptations au code de la route belge afin d’éviter certaines situations dangereuses.

Selon l’étude de Vias, aucun des utilisateurs de trottinette électrique admis aux urgences d’un hôpital ne portait de casque au moment de l’accident. Cela donne lieu à des traumatismes crâniens, des fractures de la mâchoire, des lésions abdominales (en raison du choc avec le guidon) ou encore des fractures du poignet.

L’immense majorité des personnes concernées étaient par ailleurs seules impliquées et étaient des utilisateurs débutants et occasionnels, analyse l’institut. Les accidents ont surtout lieu en journée dans des zones à forte densité de trafic et sur la chaussée. Après une certaine heure, une proportion non négligeable d’usagers est sous l’influence de l’alcool ou de drogues, note-t-il encore.

Les accidents touchent essentiellement la région bruxelloise, où ce type d’engins est davantage disponible, et sont nettement plus rares en Wallonie et en Flandre. Il y a en moyenne une hospitalisation par semaine.

► Certains se blessent gravement, indique Benoît Godart

Si le casque est un élément absolument primordial, il est difficile de le rendre obligatoire sans nuire à l’utilisation spontanée des trottinettes électriques, notamment dans le cadre des véhicules partagés, reconnait Vias. L’institut relève que, sur les 12 pays analysés dans le cadre de son étude, seuls deux ont d’ailleurs rendu son port obligatoire pour les engins de déplacement motorisés.

Vias verrait par contre d’un bon oeil d’autres adaptations au code de la route belge. A commencer par l’interdiction de circuler avec une trottinette électrique sur le trottoir, déjà entrée en vigueur dans sept de ces 12 pays. Cela est en effet toujours permis en Belgique pour autant qu’on y roule à l’allure du pas, ce qui est quasi impossible sur un engin de déplacement motorisé, estime l’institut.

Vias préconise également le port du gilet fluo la nuit. Le phare arrière des trottinettes électriques est très bas et assez petit, ce qui rend l’utilisateur peu visible dans le noir, justifie-t-il.

► Les conseils de Vias pour éviter l’accident.

Notre sélection vidéo