Abonnez-vous pour 1€

Un couple de Youtubeurs sous le feu des critiques après avoir abandonné leur fils adoptif atteint d’autisme (vidéo)

Vidéo
Un couple de Youtubeurs sous le feu des critiques après avoir abandonné leur fils adoptif atteint d’autisme (vidéo)
Instagram

Dans une vidéo, les deux parents expliquent les raisons de ce choix.

Le garçon avait besoin d’une attention et de soins particuliers que le jeune couple ne pouvait pas se permettre. Pourtant, l’arrivée d’Huxley au sein de la famille il y a deux ans s’était très bien passée : « Je ne peux pas croire qu’il soit devenu notre fils officiel aujourd’hui », écrivait alors Myka sur les réseaux sociaux. « Il y avait beaucoup de larmes, mais cela en valait la peine. C’est un bébé tellement doux. »

Malheureusement, la prise en charge de l’enfant s’est révélée plus difficile que prévu. En effet, Huxley n’est jamais vraiment parvenu à surmonter le traumatisme du processus d’adoption : « Nous avons prié Dieu plusieurs fois pour obtenir des conseils sur la façon de gérer son comportement. Nous montrons rarement le côté difficile de la parentalité parce que nous voulons respecter la vie privée de Huxley, mais nous avons eu beaucoup de moments difficiles. J’aurais aimé qu’il y ait un guide sur la façon de gérer l’autisme », explique la mère adoptive.

« Nous avons récemment découvert que nous ne pouvons pas lui fournir les soins spéciaux dont il a besoin », poursuit alors James, les larmes aux yeux. « Nous avons donc décidé de lui donner une nouvelle maison. »

La décision est très mal passée auprès de la communauté qui suivait les deux parents. De nombreux internautes se sont empressés d’accuser le couple d’avoir utilisé Huxley à des fins commerciales avant de l’abandonner comme une vulgaire marchandise. D’autres mettent en cause les dérives des réseaux sociaux, sur lesquels des familles organisent des mises en scène pas toujours consenties mais très lucratives.

« Je suis autiste. Et je suis aussi adoptée. Vous êtes des abuseurs qui ont adopté une enfant autiste à l’autre bout du monde pour ensuite l’abandonner. Et vous vous considérez comme des vloggeurs parentaux. Il y a une place spéciale aux enfers pour vous. »

Notre sélection vidéo