Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: les employeurs ne peuvent imposer des tests PCR à leurs travailleurs, rappelle la CSC

Coronavirus: les employeurs ne peuvent imposer des tests PCR à leurs travailleurs, rappelle la CSC

Mais «dans le cadre d’une relation de travail, il faut traiter cette question avec la plus grande prudence. Croire que, dans ce contexte, les travailleurs puissent prendre une décision en toute indépendance, et donc refuser le test, ne reflète pas la réalité», nuance le syndicat chrétien, qui interpellera le Conseil supérieur pour la prévention au travail à ce sujet la semaine prochaine.

L’employeur peut toutefois orienter un travailleur vers le médecin du travail, rappelle la CSC, ce dernier décidera alors, «en toute autonomie», s’il faut surveiller la santé du travailleur et recommandera le cas échéant les actes et/ou tests médicaux à réaliser.

La CSC ne voit aucune raison de déroger à l’interdiction générale, d’autant que «les chiffres nous montrent que seuls quelques pour cent de la population belge ont contracté le Covid-19» et que «jusqu’à 30% des contaminations ne sont pas détectées par les tests PCR.» «Il n’est donc pas pertinent pour les employeurs de faire subir massivement des tests Covid-19 à leurs travailleurs», selon le syndicat chrétien.

La CSC juge en revanche «légitime» de renoncer à cette interdiction générale lorsque les travailleurs entrent fréquemment en contact, dans le cadre professionnel, avec des groupes qui risquent une évolution grave du Covid-19. «Ces groupes sont les personnes malades où les personnes âgées. Cette dérogation peut se justifier du point de vue de la santé publique. Il importe également qu’une telle dérogation soit discutée dans le cadre de la concertation sociale et qu’elle soit strictement délimitée. Lorsqu’un vaccin contre le Covid-19 aura été développé, il faudra également réévaluer cette dérogation», conclut le syndicat.

Notre sélection vidéo