Abonnez-vous pour 1€

«Le club ne cautionne pas cela»: après le match clandestin disputé mercredi à Visé, les joueurs du Standard devront s’expliquer

Bastien et Carcela, actifs au Standard, y étaient.
Bastien et Carcela, actifs au Standard, y étaient. - Belga/FB

Pour rappel, Paul-José M’Poku, Junior Edmilson (ex-Standard), Mehdi Carcela et Samuel Bastien (Standard) ont participé à un match amical avec d’autres joueurs amateurs devant plusieurs dizaines de spectateurs. Les joueurs pensaient disputer un simple entraînement sans savoir qu’il y aurait du public, disent-ils.

« Je savais qu’ils allaient jouer ce match. Ils m’ont contacté mais j’ai refusé car c’est une attitude irresponsable »

Il n’en reste pas moins que le Conseil national de sécurité n’a autorisé, pour l’instant, qu’un rassemblement de 20 personnes sous la direction d’un entraîneur avec la distanciation sociale. On était loin du compte ce mercredi à Visé. Et les gestionnaires des infrastructures sportives visétoises ont demandé à tous ces joueurs d’arrêter leur match et de partir mais les joueurs ne l’ont pas fait et ont continué à jouer jusqu’à l’arrivée de la police.

► Le Standard, qui n’est en rien lié avec cette initiative, réagit : « Le club ne cautionne pas cela, les joueurs devront s’expliquer. »

► La Ville de Visé a pris des décisions pour éviter que cela se reproduise.

Il semblerait qu’il y avait également des anciens joueurs et des joueurs actuels du RFC Liège (le club a aussi réagi), de Visé et de Seraing ainsi que des joueurs qui évoluent en Allemagne. L’enquête est toujours en cours.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo