Abonnez-vous pour 1€

Il l’a étranglée à Braine mais le couple a tenu bon

Il l’a étranglée à Braine mais le couple a tenu bon
News Photo prétexte

La justice a parfois du bon. Alors que la loi prône la tolérance zéro en matière de violence conjugale, un procès permet ensuite de remettre les choses à plat. Et dans l’attente de l’audience, le violent qui se remet en question peut sauver son couple. Ce mardi s’est tenu devant le tribunal de Mons le procès d’un homme de Braine-le-Comte, prévenu de coups avec incapacité sur son épouse.

► L’homme repenti reconnaît ses torts et veut sauver son couple

Notre sélection vidéo