Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: la navigation de plaisance reprend en Wallonie et à Bruxelles aussi

Coronavirus: la navigation de plaisance reprend en Wallonie et à Bruxelles aussi
Photo news

La navigation de plaisance est autorisée sur l’ensemble des voies navigables. L’accès aux ouvrages de franchissement est à nouveau autorisé pour les bateaux de plaisance à partir de ce vendredi aux horaires habituels de manœuvre, annonce le SPW Mobilité et Infrastructures.

Seul le canal du Centre historique ne sera pas ouvert avant la fin juin en raison de travaux sur un des ascenseurs repris par l’UNESCO sur la liste du Patrimoine mondial. Ce week-end, les écluses de Marchienne et de Gosselies sur le canal Charleroi-Bruxelles seront également en travaux.

L’accès aux ports de plaisance, haltes et relais nautiques est autorisé, ce qui implique l’amarrage, le raccordement à l’eau et à l’électricité lorsque les installations le permettent.

Les mesures COVID-19 définies par le Conseil national de Sécurité restent d’application. Les communications avec les écluses se font uniquement par VHF ou téléphone, les contacts physiques avec le personnel sont interdits. Aucune aide physique (amarrage, etc.) ne peut être proposée par les éclusiers.

Les sports de vagues et les sports nautiques (surf, petite voile, kitesurf, « stand up paddle », kayak, aviron, téléski), la navigation à voile et l’utilisation de véhicules nautiques à moteur sont autorisés.

Les entraînements sportifs en plein air (au maximum 20 personnes, sous la surveillance d’un coach sportif) sont permis aussi.

Les infrastructures nécessaires à la pratique des activités restent ouvertes. Les espaces communs (douches, sanitaires, cafétéria) restent, quant à eux, fermés.

Les croisières touristiques sur la voie d’eau restent interdites de même que les événements, concours et compétitions. Voyager au départ ou à destination d’un pays étranger ou dans des eaux étrangères n’est également pas encore autorisé.

Notre sélection vidéo