Abonnez-vous pour 1€

Retour le 1er juillet de la zone basse émission à Bruxelles

L’amende est de 350 euros.
L’amende est de 350 euros. - Isopix

Depuis 2018, la région bruxelloise dispose d’une zone de basse émission (LEZ) afin d’améliorer la qualité de l’air à Bruxelles. Celle-ci vise à progressivement interdire les véhicules les plus polluants circulant sur le territoire de la Région, afin de réduire les émissions de polluants provenant du transport routier et d’ainsi protéger la santé des Bruxellois. Les premiers résultats montrent que la LEZ est efficace : le nombre de véhicules en infraction a diminué d’environ 75 % entre janvier et décembre 2019.

Pendant la période de confinement, le gouvernement bruxellois avait décidé de suspendre cette zone de basse émission. « Le gouvernement bruxellois a décidé de modifier la date d’entrée en vigueur de l’envoi des amendes prévues dans le cadre de la Zone de basse émission (prévue initialement le 1er avril 2020) et de suspendre temporairement l’envoi des amendes pour les véhicules concernés depuis 2018. L’entrée en vigueur des amendes est donc reportée au 1er jour du mois suivant la fin des mesures prises par l’Autorité fédérale dans le cadre de la pandémie de Covid-19 », avait précisé le gouvernement dans un communiqué.

Campagne de communication

On connaît aujourd’hui, la date de reprise pour l’envoi des amendes. Il s’agit du 1er juillet 2020, nous confirme Bruxelles Environnement. Les véhicules diesel de norme EURO 0, 1, 2 ou 3 et les véhicules essence et LPG de norme EURO 0 et 1 s’exposent donc de nouveau à une amende de 350 € s’ils circulent dans la LEZ à partir du 1er juillet. Pour rappel, afin de permettre au propriétaire du véhicule de prendre les dispositions nécessaires, une nouvelle amende ne pourra être envoyée que 3 mois après la précédente.

>>Une campagne de communication est prévue à partir du 16 juin.

>> Les résultats de la dernière étude sur la qualité de l’air pendant le confinement.

Notre sélection vidéo