Abonnez-vous pour 1€

«Sans aide, 50% de l’Horeca bruxellois est en faillite»

L’Horeca est en danger.
L’Horeca est en danger. - E.G.

La Fédération Horeca a interrogé le groupe d’experts en charge du déconfinement (GEES) sur la réouverture des établissements Horeca. Des rumeurs ont évoqué le 8 juin, mais la Fédération estime qu’il est trop tôt pour se prononcer. Le GEES est en train d’analyser ce qu’il se passe dans les pays voisins, et les signaux envoyés ne sont pas positifs.

« En Allemagne, par exemple, les propriétaires perdent la moitié de leurs places dans leurs établissements. Et sur cette moitié de place qu’il leur reste, ils font la moitié de clientèle. Ils tournent donc à 10/15 % de chiffres d’affaires. Avec ce fonctionnement, les restaurateurs ne peuvent pas tenir », constate Philippe Trine, président de la Fédération Horeca Bruxelles.

>>La Fédération estime que la priorité doit être de débloquer de l’argent pour soutenir les restaurateurs.

>> Le département économique de la Fédération Horeca a estimé qu’à Bruxelles, la situation allait mettre 25 à 35% des établissements en faillite.

>>L’option take-away et delivery, qui représentaient avant 4% du marché, ne convainc pas non plus le président bruxellois.

Notre sélection vidéo