Abonnez-vous pour 1€

Le prince Joachim, le fils d’Astrid, contracte le Coronavirus à Cordoue et participe à une fête rassemblant des membres de l’aristocratie

Joachim de Belgique et Victoria Ortiz Martinez-Sagrera, sa compagne espagnole
Joachim de Belgique et Victoria Ortiz Martinez-Sagrera, sa compagne espagnole - D.R.

La personne de la famille royale belge concernée, confirme ce matin le Palais royal, est le prince Joachim de Belgique, le fils de la princesse Astrid et du prince Lorenz. Ce dernier vit depuis plusieurs années avec sa fiancée espagnole qui est originaire de Cordoue. Il s’agit de Victoria Ortiz Martinez-Sagrera. Le couple a vécu pendant deux ans en Afrique du Sud avant de revenir en Europe. Au mois de novembre dernier, nous avions révélé que le Prince âgé de vingt-huit ans avait repris le chemin des études. À la Business School, une fondation belgo-américaine de la prestigieuse université de Harvard.

Le gouvernement andalou a dénoncé cette réunion qui, toujours selon les médias andalous, dépassait le nombre autorisé de quinze personnes. Ils étaient apparemment… vingt-sept, selon eux. Mais selon nos informations, il semblerait que le nombre de quinze personnes ait bien été respecté et que le Prince aurait en fait rencontré 27 personnes depuis son arrivée à Cordoue, dimanche.

La subdélégation du gouvernement de Córdoba a été avisée de cette réunion où, jusqu’ici, une seule personne a été déclarée positive au Covid-19. La subdélégation confirme avoir ouvert une enquête.

L’un des invités venait donc de Belgique. Hier, il a été testé positif après semble-t-il s’être plaint de quelques symptômes. Les identités n’ont pas été divulguées, même s’il a été révélé que ce sont des gens de la « haute société ». Les différentes administrations assurent que la loi sur la protection des données empêche la diffusion des identités car une personne serait liée… à la maison royale belge.

Le Conseil a contacté toutes les personnes présentes à la fête et les a mises en quarantaine. Les événements ont également été signalés à la sous-délégation du gouvernement de Cordoue pour voir si des irrégularités ont été commises.

Selon nos informations, le prince Joachim se serait rendu à Cordoue depuis la Belgique pour suivre un stage professionnel. Il pouvait donc voyager. De plus, la famille de sa compagne Victoria Ortiz Martinez-Sagrera est originaire de la région.

En avion puis en train

« Le document enregistré par la subdélégation indique qu’une personne qui était partie de Belgique jusqu’à Madrid est arrivée en avion le dimanche 24 mai. Le même jour, elle atteignait Cordoue en empruntant l’AVE, le TGV espagnol ». Deux jours plus tard, l’homme s’est rendu à une fête privée avec des amis et de la famille dans une résidence de la capitale de Cordoue. Le lendemain, cet invité a présenté des symptômes suspects. Un test PCR a été effectué jeudi et son état (positif) a été dévoilé ce vendredi.

Le réseau d’alerte sanitaire a recherché tous les contacts étroits que le prince Joachim avait eus récemment. Parmi les invités à la fête, cinq habitent à Séville et il n’a pas encore été possible, selon le dossier du gouvernement andalou, de les contacter par téléphone.

Précisons que, depuis le 25 mai, l’Espagne a assoupli les règles et, désormais, il est possible de se réunir à quinze personnes maximum. Le Prince n’a par contre pas respecté l’obligation de quatorzaine imposée aux étrangers arrivant dans ce pays. Ces derniers mois, il était retourné vivre auprès de ses parents, à Laeken, pour y passer le confinement.

Jusqu’ici, tous les membres de la famille royale se sont montrés exemplaires. Ce petit couac ternit quelque peu leur image…

Aux dernières nouvelles, l’état de santé du Prince ne serait pas du tout préoccupant. Au contraire. Comme la majorité des jeunes touchés par le coronavirus, ils ne présentent que des symptômes légers.

Notre sélection vidéo