Abonnez-vous pour 1€

Avec le déconfinement, le CHU de Charleroi fait face à une augmentation des demandes d’hospitalisation pour une raison bien précise

Avec le déconfinement, le CHU de Charleroi fait face à une augmentation des demandes d’hospitalisation pour une raison bien précise

Le service de psychiatrie du CHU de Charleroi, l’hôpital Vincent Van Gogh, fait face à une augmentation des demandes d’hospitalisation pour sevrage d’alcool ou d’autres substances depuis que le déconfinement a été entamé.

« Les personnes ont augmenté leurs consommations pendant le confinement », explique le docteur Rudy Guillaume, chef de service associé du service de psychiatrie.

Mais ce n’est pas tout. Durant la pleine période de confinement, le service de psychiatrie a également assisté à une recrudescence des mises en observation. Des mises en observations ou, autrement dit, des hospitalisations sous contrainte.

Notre sélection vidéo