Abonnez-vous pour 1€

Maxime Prévot dévoile son grand plan de relance pour aider l’Horeca et le secteur culturel: «La population attend un sursaut des politiques»

Maxime Prévot
: «
Annuler les Fêtes de Wallonie était une sage décision
».
Maxime Prévot : « Annuler les Fêtes de Wallonie était une sage décision ». - Belga

Après cette crise sanitaire dramatique, c’est un tsunami social et économique qui fonce sur nous. Que fait-on ?

On doit déployer autant d’énergie et de rapidité que l’on en a mis à organiser le confinement, cette fois pour sauver les indépendants, l’Horeca, le secteur culturel et le non-marchand qui boivent le bouillon. Il ne peut y avoir plus de dégâts que pendant la crise sanitaire, des dizaines de milliers de familles qui plongent dans la précarité, les faillites qui explosent et les suicides qui grimpent en flèche. Il faut vite mettre en place des actions de relance et de meilleure gouvernance. On a besoin de ses deux jambes pour marcher, les indépendants et le non-marchand et il faut muscler ces jambes.

►► Découvrez l’interview complète de Maxime Prévot pour 1 € seulement.

Relance et gouvernance sont liées ?

Oui. Les citoyens ne peuvent plus supporter 9 ministres de la Santé. Ils ont constaté les limites de notre lasagne institutionnelle, les pressions et les incohérences de certaines décisions, la Flandre voulant parfois aller plus vite que la musique, comme dans le dossier scolaire. Il faut améliorer l’efficacité de nos politiques, éviter les gaspillages d’énergie et d’argent public avec toutes ces strates différentes. Il y a des mesures qui apparaissent injustes : pourquoi un indépendant reçoit au Nord une compensation de 160 € par jour de fermeture, cela n’existe pas en Wallonie ?

► Voici comment le Namurois veut aider l’Horeca, les indépendants et le secteur culturel.

► Un gouvernement sans la N-Va ? Le président du cdH donne son avis  !

Notre sélection vidéo