Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde ce lundi

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde ce lundi
Belga Image

Le déconfinement continue en Europe

Les commerces rouvrent à Moscou, le Grand Bazar fait de même à Istanbul, tout comme le Colisée à Rome. Les bars rouvrent en Finlande et en Norvège, les cafés et restaurants aux Pays-Bas, les cinémas, théâtres et salles de spectacle au Portugal.

En Angleterre, les écoles fermées depuis la mi-mars accueillent de nouveau les enfants de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans.

Plus de 372.000 morts

La pandémie a fait au moins 372.047 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Plus de 6,1 millions de cas ont été diagnostiqués depuis le début de l’épidémie dans 196 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus lourdement touché en valeur absolue, avec 104.383 décès. Suivent le Royaume-Uni (38.489), l’Italie (33.415), le Brésil (29.314), la France (28.802) et l’Espagne (27.127).

Mais en proportion de la population, hors micro-Etats, c’est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (818 morts par million d’habitants), devant l’Espagne (580), le Royaume-Uni (567), l’Italie (553), la France (441), la Suède (435), les Pays-Bas (348), l’Irlande (335) et les États-Unis (315).

Pic en Iran

L’Iran a annoncé lundi près de 3.000 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures. Il s’agit de la plus forte hausse enregistrée depuis deux mois dans le pays. « Les gens semblent penser que le coronavirus est terminé » mais il est « loin de l’être » et « nous pourrions assister à tout moment à un (autre) pic dangereux », a mis en garde le ministre de la Santé Saïd Namaki.

Hydroxychloroquine

Les États-Unis ont envoyé au Brésil deux millions de doses d’hydroxychloroquine, qui seront notamment utilisées de manière préventive pour aider le personnel médical à lutter contre le virus, selon la Maison-Blanche. L’utilisation de cette molécule, dérivée de l’antipaludéen chloroquine, fait débat dans la communauté scientifique et divise les autorités sanitaires des différents pays.

Premier ministre infecté

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a annoncé être atteint par le nouveau coronavirus, alors que l’épidémie s’aggrave dans ce petit pays du Caucase dont les hôpitaux sont surchargés

Veillée annulée à Hong Kong

La veillée annuelle à Hong Kong en souvenir de la répression des manifestations de la Place Tiananmen a été interdite, pour la première fois en 30 ans, la police invoquant les risques liés au coronavirus. Mais les organisateurs de la veillée accusent l’exécutif hongkongais, qui est aligné sur Pékin, de se servir du virus pour empêcher la tenue d’un événement qui irrite le gouvernement central.

Hong Kong est le seul endroit en Chine où l’événement est commémoré.

Virus et pauvreté

Le nombre de familles pauvres pourrait doubler cette année en Cisjordanie en raison de la pandémie, selon une étude de la Banque mondiale. Si les Territoires palestiniens sont relativement épargnés par la pandémie, la crise a plombé l’activité. L’impact économique devrait être d’autant plus important que des dizaines de milliers de Cisjordaniens travaillent en Israël, aussi touché par la crise.

Buzz de confinement

Les cours de cuisine d’une fillette de huit ans ont fait le bonheur des internautes birmans, toujours confinés chez eux en raison de la pandémie. Dans sa vidéo la plus populaire, vue plus de 200.000 fois, Moe Myint May Thu porte un T-shirt à motif de licorne et explique comment réaliser le plat national birman, le Mohingya, une soupe à base de nouilles de riz et de poisson-chat.

Notre sélection vidéo