Abonnez-vous pour 1€

Enlèvement d’un garçon de 13 ans: c’est la plus longue séquestration contre rançon en Belgique

Enlèvement d’un garçon de 13 ans: c’est la plus longue séquestration contre rançon en Belgique

La victime qui a été libérée au cours de la nuit de dimanche à lundi, avait été emmenée de force, dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril, derniers par des individus masqués et lourdement armés qui s’étaient introduits au domicile des parents. La séquestration d’Anthony De Clerck, enlevé le 4 février 1992, et libéré en échange du paiement d’une rançon de 6 millions d’euros avait duré 32 jours.

Dans le cas présent, l’enlèvement du jeune garçon de Genk a pris fin lundi, peu après-minuit. Relâché à Genk par ses ravisseurs, après y avoir été ramené en voiture, celui-ci est rentré chez lui à pied.

S’en sont suivies, entre 1h et 6H, douze perquisitions, quatre à Anvers et douze en Limbourg. Sept suspect ont été interpellés en vue d’être entendus par les enquêteurs. Le juge d’instruction devra décider s’il délivre ou non un mandat d’arrêt à leur égard.

L’enlèvement a été commis avec violence. Une rançon dont le montant n’a jusqu’ici pas été révélés par le parquet a été exigée.

De l’histoire judiciaire du pays, outre celui d’Antony De Clerck, on retiendra un autre enlèvement lié à l’exigence d’une rançon, celui de l’ex-Premier ministre Paul Vanden Boeynants. Ses ravisseurs, la bande à Patrick Haemers, avaient exigé et obtenu un peu plus d’1,5 million d’euros en échange de sa libération.

Même si en l’espèce, il n’y eut pas de demande de rançon, on ne pourra passer sous silence les enlèvements d’enfants par Marc Dutroux. En ont réchappé, mi-1996, Sabine Dardenne, après 80 jours, et Laetitia Delhez, après une durée un peu plus longue. Les petites Julie et Mélissa, An et Eefje, n’ont pas eu la chance d’en sortir vivantes. Marc Dutroux a été condamné à la prison à perpétuité pour enlèvement, séquestration, viol et assassinat.