Abonnez-vous pour 1€

Passation de pouvoirs entre Coucke et Vandenhaute: le Conseil d’administration risque d’être animé à Anderlecht

@News
@News

Ce CA, qui se tiendra sous la forme d’une réunion physique et non pas en visioconférence en dépit de la situation sanitaire, risque d’être particulièrement animé. On s’attend notamment à ce que des administrateurs tels que Michaël Verschueren, Jo Van Biesbroeck, Johan Beerlandt ou encore Etienne Davignon donnent du fil à retordre à Marc Coucke qui devra se montrer particulièrement convaincant pour faire avaliser le plan mis sur pied par le CEO Karel Van Eetvelt.

Ce n’est pas l’objectif du projet – aider Anderlecht à renouer avec son glorieux passé et avec la stabilité – ni les moyens mis en œuvre pour y parvenir qui contrarient le plus certains administrateurs mais bien la façon dont tout cela a été dévoilé médiatiquement avant même que n’ait eu lieu la moindre concertation. Cela a été perçu par les « anciens » comme une volonté des nouveaux protagonistes de passer en force. Les premiers suivront-ils les seconds pour encore investir dans le Sporting, et à quelles conditions ?

Soutenu notamment par les investissements de Wouter Vandenhaute et de Vincent Kompany ainsi que par la transformation des prêts de l’actionnaire majoritaire Marc Coucke en capital, Anderlecht est censé retrouver une santé sportive et financière endéans les cinq ans. Mais, si les desseins de Van Eetvelt, Vandenhaute et Kompany sont particulièrement ambitieux et séduisants, ils ne sont pas certains de pouvoir être mis, sur-le-champ, à exécution.

D’autant qu’après un éventuel vote favorable du CA, le projet devra encore passer en Assemblée générale, au sein de laquelle on retrouve une pointure comme Alexandre Van Damme.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo