Abonnez-vous pour 1€

Jessica a frôlé la mort à cause de son stérilet en cuivre: «Il a failli me tuer, c’était l’expérience la plus effrayante de ma vie» (photos)

Photos
Jessica a frôlé la mort à cause de son stérilet en cuivre: «Il a failli me tuer, c’était l’expérience la plus effrayante de ma vie» (photos)
Facebook Jessica Lauren Cowgill

Jessica est une jeune assistante en maternelle. Il y a quelques mois, la jeune femme de 25 ans a frôlé la mort à cause de son stérilet. Alors qu’elle souffrait d’importants maux de ventre, elle avait consulté son généraliste et son gynécologue. Mais malgré des échographies, les médecins ne trouvaient rien et avaient conclu que les douleurs de Jessica étaient dues à ses règles.

La jeune femme a pris sur elle et a continué à souffrir, jusqu’au jour où les douleurs sont devenues insupportables. « Je suis allée aux urgences car je pouvais à peine tenir debout », explique Jessica à nos confrères du Sun. « J’ai appris que je devais subir une opération importante et dangereuse : j’avais entre 50 et 79 % de chance de mourir sur le billard ».

Jessica souffrait en réalité d’une septicémie due à son stérilet en cuivre. Pendant trois semaines, elle a dû être hospitalisée. « Outre mon stérilet, les chirurgiens ont enlevé mon ovaire gauche et une trompe de Fallope. J’avais également plusieurs ulcères à l’estomac », poursuit-elle. « Ça a été la pire expérience de ma vie mais j’en suis ressortie plus forte ».

Depuis cette mésaventure particulièrement traumatisante, Jessica incite les femmes à renoncer aux stérilets en cuivre et à opter pour une autre contraception. « Aucune femme ne devrait vivre la même expérience que moi pour un simple moyen de contraception ». À cause de cette mauvaise expérience, la jeune femme pourrait avoir des difficultés à concevoir. « Je ne sais toujours pas si je peux avoir des enfants. Les médecins semblent confiants car j’ai toujours une trompe de Fallope et un ovaire ».

Notre sélection vidéo