Abonnez-vous pour 1€

À 5 ans, cette fillette atteinte de la maladie de Kawasaki n’avait que 20% de chances de survie: la petite a miraculeusement guéri! (photos)

Photos
À 5 ans, cette fillette atteinte de la maladie de Kawasaki n’avait que 20% de chances de survie: la petite a miraculeusement guéri! (photos)
Twitter JuneSim63

Scarlett Nicholas avait contracté une forme sévère de la maladie de Kawasaki après avoir été contaminée au coronavirus. La petite fille de 5 ans, originaire de Wakefield dans le Yorkshire en Angleterre, était dans un état grave, luttant pour sa vie. Sa photo avait ému tout le pays. L’enfant avait, en effet, dû être placée sous respirateur aux soins intensifs.

Les médecins s’étaient montrés particulièrement pessimistes et avaient estimé qu’elle n’avait que 20 % de chances de survie. Mais contre toute attente, Scarlett a réussi à vaincre la maladie et a pu retourner chez elle. « C’est le sentiment le plus incroyable du monde », a déclaré Piers Roberts, son beau-père à nos confrères du Mirror. « Elle devait faire face à une incroyable bataille et elle a réussi à s’en sortir. Elle fait d’incroyables progrès et on espère qu’elle n’aura pas de complications à long terme ».

Tout avait commencé au mois de mars, quand Scarlett a développé des symptômes légers du coronavirus en rentrant de l’école. Ses parents avaient tous les deux été testés positifs au coronavirus mais l’enfant ne semblait que légèrement atteinte. Quelques semaines plus tard, la petite fille a développé de la fièvre, de la nausée et a commencé à se plaindre de douleurs à l’estomac. En l’emmenant à l’hôpital, les médecins ont rapidement diagnostiqué une forme de maladie de Kawasaki.

Malgré son état critique, la fillette a fini par montrer chaque jour des signes de progrès. Jusqu’au jour où les médecins ont finalement autorisé sa sortie. Elle a néanmoins dû s’adapter à un retour à la vie normale, en réapprenant notamment à marcher.

Découvrez notre nouvelle offre «podcasts»

Edito : Demetrio Scagliola parle de "libération prudente et optimiste de la Belgique" après la conférence de presse de Sophie Wilmès

L’histoire du Doudou à Mons en 6 épisodes

Notre sélection vidéo