Abonnez-vous pour 1€

Elle nettoie son arrière-cour pour que ses enfants puissent y jouer pendant le confinement et reçoit une amende de 450 euros pour «déchets sauvages»

Photos
Elle nettoie son arrière-cour pour que ses enfants puissent y jouer pendant le confinement et reçoit une amende de 450 euros pour «déchets sauvages»
Facebook Sarah Capewell

En plein confinement, Sarah Capewell avait voulu faire de l’ordre dans son arrière-cour pour permettre à ses enfants d’y jouer. Cette Anglaise de 34 ans a démantelé un cabanon à l’arrière de sa terrasse et a laissé des objets dont elle voulait se débarrasser contre sa clôture dans une ruelle.

La jeune femme avait prévu que son père vienne chercher les objets pour les emmener à un centre de recyclage dès que ceux-ci rouvriraient leurs portes dans sa ville de Stoke-On-Trent. Mais au jour même de leur réouverture, Sarah a reçu une amende de 400 livres sterling (450 euros) pour « déchets sauvages ».

« Il faisait très chaud et je voulais juste que mes enfants aient un espace extérieur pour pouvoir jouer parce qu’ils devenaient fous », explique la jeune maman à nos confrères du Stoke-on-Trent Live. « Nous n’avons qu’une petite cour mais c’est mieux que rien quand on est coincés à l’intérieur toute la journée ». Sarah assure qu’elle avait disposé les encombrants contre sa clôture pour éviter que les enfants se blessent avec dans la cour. Elle n’aurait reçu aucun avertissement avant l’amende.

La jeune femme aurait déjà tenté d’annuler celle-ci mais le conseil communal de Stoke-on-Trent a refusé l’appel.

Notre sélection vidéo