Abonnez-vous pour 1€

Violences policières contre les Afro-Américains: les manifestations se poursuivent, notamment devant la Maison Blanche en dépit du couvre-feu

Violences policières contre les Afro-Américains: les manifestations se poursuivent, notamment devant la Maison Blanche en dépit du couvre-feu
AFP

À Washington, la foule pacifique, plus importante encore que la veille, s’est agenouillée à 19h00, heure du début du couvre-feu dans la capitale. Les manifestants étaient réunis en face d’une nouvelle barrière placée pour obstruer l’entrée dans le parc aux abords de la Maison Blanche. La veille, les forces fédérales avaient évacué le lieu à l’aide de gaz lacrymogène afin de laisser la voie libre au président américain Donald Trump, qui souhaitait rendre visite à une église saccagée précédemment par les protestataires.

D’autres manifestations contre le racisme et la brutalité policière avaient encore lieu mardi aux USA, au risque de mener à de nouveaux débordements, alors que des émeutes et pillages ont été à déplorer les jours précédents. Les manifestants ont à nouveau marché à New York et Los Angeles, et un rassemblement à rendu hommage à Geroge Floyd dans sa ville d’origine, Houston.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé lundi compter « dominer » les protestations dans les rues et menacé de déployer l’armée pour mettre fin aux incidents. « Si une ville ou un État refuse de mener des actions nécessaires pour défendre la vie et la propriété de leurs résidents, alors je vais déployer l’armée américaine pour résoudre rapidement le problème », avait-il déclaré.

Les menaces ont été décriées par l’opposition démocrate, dont par le principal rival du président lors des prochaines élections, Joe Biden. Celui-ci a accusé mardi Donald Trump d’avoir « transformé ce pays en un champ de bataille miné par de vieilles rancunes et de nouvelles peurs ».

Notre sélection vidéo