Abonnez-vous pour 1€

Mons-Borinage: le personnel des homes manifeste ce mercredi

Mons-Borinage: le personnel des homes manifeste ce mercredi
Photos et vidéo Facebook CGSP Laurent Dufrasne

« L’absence de matériel de protection au début de la crise et les sagas des masques qui ont suivi ont attisé leur colère », explique la CGSP dans un communiqué de presse. « Maintenant que la première vague du coronavirus est dernière nous, les travailleurs des MR(S) du secteur public se mobiliseront ce mercredi 3 juin pour se faire entendre. »

Les mesures réclamées :

– Une augmentation du taux d’encadrement des bénéficiaires,

– Une gestion du temps de travail et des horaires qui permettent un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle,

– La mise en place d’une politique de formation pour les agents,

– Une amélioration du bien-être au travail, notamment en réduisant la charge de travail.

– « De plus, pour faire face à une éventuelle seconde vague du coronavirus, nous exigeons des tests de dépistage réguliers et de l’équipement en suffisance. »

Une première réunion est prévue ce jeudi 4 juin avec la Ministre Christie Morreale afin de poursuivre la concertation sociale.

Dans notre région de Mons-Borinage, des actions seront menées dans les maisons de repos et de soins des CPAS de Mons, de Boussu, de Quaregnon, de Saint-Ghislain ou encore de Dour. La Cgsp-Admi mènera également une action au Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons Borinage où le personnel sortira exprimer sa colère, à 10h30, et à 14h, pour l’hôpital Ambroise Paré.

Ici, au centre Chaîne aux Haies :

«Nous attendions que la crise sanitaire soit un peu derrière nous pour commencer à exprimer notre colère», a indiqué Laurent Dufrasne (CGSP). «Nos travailleurs ont œuvré pendant plus de deux mois dans des conditions épouvantables. Ils n’ont pas été soutenus pas les autorités qui tardent encore à fournir le matériel nécessaire pour donner des soins de qualité dans des conditions de sécurité optimales.

Deux arrêtés royaux, qui évoquaient des réquisitions et des délégations d’actes infirmiers à d’autres membres du personnel, ont posé énormément de problèmes aux travailleurs et ils ont certes été retirés, mais ce n’est pas suffisant. Nous voulons un refinancement du secteur de la santé et une revalorisation des barèmes des travailleurs.»

Notre sélection vidéo