Lara Fabian, confinée à Montréal avec sa famille, se confie: «Ce rythme de vie commençait à être un petit peu lourd pour moi»

Elle est confinée à Montréal, à des milliers de kilomètres de ses «
talents
».
Elle est confinée à Montréal, à des milliers de kilomètres de ses « talents ».

Vous rééditez votre dernier album, «¨Papillon », avec trois inédits (dont le magnifique « En chemin »). C’est un cadeau pour les fans, c’est pour toucher encore un autre public ?

Tu as mis le doigt sur les deux choses. D’une part, c’est sympa d’offrir quelque chose de plus aux fans. Et d’autre part, c’est sympa aussi de pouvoir représenter un album que certains n’avaient peut-être pas vu passer… Mais lorsqu’ils m’ont vue sur ce magnifique siège rouge, ils ont peut-être été plus familiers avec moi et peut-être un peu moins avec ma musique.

Vous avez l’impression que « The Voice » a encore élargi votre public ?

C’est parce que ça ne s’adresse pas exactement aux mêmes personnes. Les personnes fans d’un artiste ne sont pas forcément celles qui regardent « The Voice »… et inversément. Donc oui, il y a peut-être de ça.

Lara Fabian nous pour de cet album et de «The Voice».

► Cette période de confinement lui a permis d’apporter une réflexion sur sa vie : « Ce n’était plus possible. »

Notre sélection vidéo