Abonnez-vous à -50%

Coronavirus: l’invention liégeoise pour savoir immédiatement si vous êtes immunisés

Le test sérologique Zentech.
Le test sérologique Zentech. - Van Ass

Si, aujourd’hui, de plus en plus de Belges sont testés pour savoir s’ils sont positifs au Covid-19, via des tests PCR, ou s’ils sont immunisés, via des tests sérologiques, pour obtenir les résultats de ces examens, il faut toujours patienter de quelques heures, dans le meilleur des cas, à plusieurs jours.

Zentech, la biotech liégeoise installée dans le parc scientifique du Sart-Tilman, vient toutefois de dévoiler sa dernière pépite : un lecteur de tests sérologiques, qui permet de dire très rapidement si le patient est immunisé ou non, d’archiver ensuite ces données ou de les transmettre en temps réel.

« La lecture est quasiment instantanée, détaille Luc Voorn, ingénieur d’application chez Zentech. Il y a juste un délai de quelques secondes. » « En un mois, nous avons clos le chapitre ‘on n’a pas les résultats rapidement’ », souligne Jean-Claude Havaux, président et fondateur de Zentech.

Grâce à ce lecteur rapide, couplé aux tests sérologiques développés également par l’entreprise liégeoise, l’ensemble de la population belge pourrait en effet être fixé très rapidement sur son immunité face au Covid-19. D’autant que le dispositif, à peine plus grand qu’un terminal bancontact et qui affiche un prix catalogue de 1.000 euros, pourrait être mis à disposition des laboratoires, mais aussi des hôpitaux maisons de repos, voire des médecins généralistes. « Nous sommes prêts pour tout, continue M. Havaux. Mais tout dépend des autorisations du fédéral. »

Et c’est là que le bât blesse, comme l’avoue lui-même Elio Di Rupo, le ministre-président wallon, en visite chez Zentech en compagnie de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale : « Pour l’instant, on dit que 5 % de la population belge est immunisée, mais ce n’est qu’une estimation. Avec ce dispositif, on pourrait faire des tests à la chaîne et ainsi disposer d’indicateurs objectifs clairs, pour un monitoring complet. De notre côté, nous pensons qu’il faudrait tester le plus grand nombre de personnes. Mais le SPF Santé publique n’est pas de cet avis. De leur côté, ils cherchent toujours la sécurité absolue avant d’autoriser quelque chose. »

Or, ces tests sérologiques pourraient être d’une grande utilité à l’avenir, estime Christie Morreale, notamment pour le personnel soignant. « S’ils savaient s’ils sont immunisés ou non, ça changerait leur façon de travailler, et notamment en cas d’éventuel rebond de la maladie », termine-t-elle.

Notre sélection vidéo