Abonnez-vous pour 1€

Alerte sur la Belgique, c’est pire que prévu: des averses intenses, des coups de tonnerre et des rafales de vent jusqu’à 100 km/h

Alerte sur la Belgique, c’est pire que prévu: des averses intenses, des coups de tonnerre et des rafales de vent jusqu’à 100 km/h
DR

Cet après-midi, le temps sera variable avec parfois des éclaircies mais aussi des averses pouvant être intenses, avec localement risque d'un coup de tonnerre et de fortes rafales de vent autour de 65 km/h ou éventuellement un peu plus. Les maxima se situeront autour de 9 ou 10 degrés en Ardenne, et entre 13 et 15 degrés dans le centre. Dans l'intérieur des terres, le vent sera modéré à assez fort de secteur sud-ouest, virant ensuite graduellement au secteur ouest. A la côte, il sera assez fort à localement fort, de secteur ouest-nord-ouest, revenant progressivement au secteur ouest.

Une météo qui pousse l’Institut royal de météorologie à placer l’ensemble du pays en alerte jaune vent. Un avertissement qui est pire que celui prévu puisqu’il a été prolongé jusque 23h ! « Nous prévoyons des averses parfois intenses avec localement risque d'un coup de tonnerre et de fortes rafales de vent pouvant dépasser 70 km/h », explique l’IRM.

Le 1722 activé

Le SPF Intérieur a activé vendredi le numéro 1722, destiné aux appels non-urgents, en raison d’un avertissement de mauvais temps émis par l’Institut royal météorologique (IRM). Le 1722 entre en vigueur lors d’intempéries afin de ne pas surcharger les numéros 100, 101 et 112.

L’IRM prévoit de nombreuses averses, parfois intenses et accompagnées d’un coup de tonnerre et de fortes rafales de vent, pour la journée et la nuit de vendredi. La pluie sera encore de la partie durant le week-end.

Pour éviter de surcharger les numéros d’urgence (à contacter lorsqu’une vie est potentiellement en danger), le 1722 a dès lors été activé pour permettre aux Belges de solliciter une intervention des pompiers en cas de dégâts.

Toutefois, la procédure habituelle a été adaptée en raison de la crise sanitaire du coronavirus. «Compte tenu de la situation de crise dans laquelle se trouve actuellement notre pays, les opérateurs des centrales d’urgence 112, qui traitent également les appels au numéro 1722, doivent pouvoir se concentrer pleinement sur le traitement des appels urgents (aide médicale urgente et intervention urgente des pompiers) et des appels aux médecins de garde, qu’ils soient liés ou non à une infection due au Covid-19», précise le SPF.

Une fois le 1722 composé, il faudra encoder son code postal, détaille le SPF Intérieur. Si la commune appartient à une zone de secours qui dispose d’un formulaire électronique, l’appelant se verra prié d’utiliser ce formulaire.

La ligne téléphonique 1722 ne sera donc accessible qu’aux habitants des communes où le service d’incendie ne dispose pas d’un guichet électronique pour les interventions non urgentes. Sans accès à internet ou en cas de dysfonctionnement du guichet électronique, les citoyens concernés peuvent «exceptionnellement», souligne le SPF, appeler le 112 pour obtenir l’aide des pompiers.

Notre sélection vidéo