Abonnez-vous pour 1€

La saga du chaton Lee continue: «Les déclarations de Gaia n’ont aucun sens et sont totalement infondées»

La saga du chaton Lee continue: «Les déclarations de Gaia n’ont aucun sens et sont totalement infondées»
DR

« L’AFSCA déplore, une fois encore, des déclarations de Gaia qui n’ont aucun sens et qui sont totalement infondées », s’insurge ainsi l’Agence qui réagissait aux propos tenus vendredi par Michel Vandenbosch, le président de l’association de défense des animaux, après la décision du juge des référés d’Anvers de ne pas autoriser l’euthanasie du chaton péruvien Lee.

« Chaque année, des animaux sont importés illégalement en Belgique et, pour préserver la santé des animaux en Belgique, l’Afsca doit trouver des solutions. Ce qu’elle parvient à faire pour 95 % des animaux importés illégalement, des animaux finalement victimes de pratiques non réglementaires imposées par des humains », poursuit l’Agence.

L’Afsca rappelle encore qu’elle rencontrera prochainement l’ambassadeur du Pérou en vue de faciliter le rapatriement du chat par sa propriétaire, et ce dans les plus brefs délais.

« Les déclarations de Gaia sont déplorables, alors qu’on devrait pouvoir agir dans la même direction, à savoir préserver la santé animale », conclut l’Afsca.

Le président de Gaia a tenu à clarifier ses propos samedi en précisant qu’une centaine d’animaux arrivaient en Belgique chaque année dans une situation similaire (à celle du chaton Lee, ndlr.). « Ces animaux là risquent eux aussi l’euthanasie si l’Afsca n’adapte pas ses procédures », a tenu à souligner Michel Vandenbosch. Et de plaider pour la mise en place d’une structure permanente chargée d’accueillir les animaux mis en quarantaine par l’Afsca.

Notre sélection vidéo