Abonnez-vous pour 1€

Michel Preud’homme dit stop à son rôle de T1: «Mon corps me dit que je ne tiendrai pas le coup» (vidéo)

Vidéo
Michel Preud’homme dit stop à son rôle de T1: «Mon corps me dit que je ne tiendrai pas le coup» (vidéo)
Photo News

Après des jours de flottement, la décision est tombée. Michel Preud’homme s’est retiré de son poste d’entraîneur du Standard de Liège mais y reste vice-président. « Mon esprit veut encore être coach et aller à la guerre mais mon corps me dit que je ne tiendrai pas le coup », a expliqué le technicien liégeois dans une vidéo diffusée sur le site du club de D1A.

« L’envie d’entraîner ce groupe, que j’ai façonné et que j’adore entraîner, est toujours là. Mais à 61 ans, est-ce que j’ai encore la force de me lancer dans une année supplémentaire avec toutes les exigences que le métier demande », s’est interrogé ’MPH’, qui a profité du confinement pour réfléchir à son avenir.

« Je ne peux pas me permettre d’être encore coach dans le futur », a lancé l’ancien gardien. « Je vais rester au club, comme vice-président, et m’occuper des structures générales du club liées au domaine sportif. »

Pour Michel Preud’homme, ce titre de vice-président, annoncé lors de son retour à Liège en 2018, est la preuve d’un engagement à long terme chez les Rouches. « Il a été annoncé pour montrer que je revenais pour un projet à long terme, pour montrer que je pouvais m’engager dans une autre fonction. »

Si son successeur n’a pas encore été nommé, Preud’homme en a dressé le profil idéal. « J’ai commencé à analyser des entraîneurs, leur football et leur philosophie. J’ai même parlé à certains pour préparer l’avenir », a-t-il expliqué. « Il doit s’inscrire dans la philosophie du club. J’ai recherché des coachs capables de donner ce que nous attendons et que nous sommes habitués à voir au Standard. Mais il doit aussi être capable de supporter la pression. Car on peut avoir de très bons entraîneurs qui vont couler sous la pression, pas seulement celle du public mais aussi de la presse. »

Ce pas de côté permettra aussi à Michel Preud’homme de passer davantage de temps du côté de l’Académie Robert-Louis Dreyfus. « J’aurai davantage de temps libre, on aura l’occasion de me voir plus souvent du côté des jeunes », a-t-il assuré. « Il faut renforcer la philosophie inculquée. Nous comptons beaucoup sur notre formation. Ce n’est pas toujours évident car on vient chercher les joueurs de plus en plus tôt, il faut se battre pour les garder », a-t-il ponctué.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo